Bernard Baudour

Je suis né à Comines-Warneton, ville belge enclavée entre Flandre, France et Wallonie. Autrefois flamande, elle fut en 1963, année de ma naissance, cédée à la Wallonie. Elle n’est pas dirigée par un Prince, mais elle ressemble un peu à une principauté. Cette origine me donne, je pense, un côté apatride que je cultive. J’aime lire un livre comme je regarde un bon film, à l’instar de ceux que l’on dévore en deux heures, sans pouvoir les abandonner. Les auteurs qui m’ont marqué sont, entre autres, Daniel Pennac, Amélie Nothomb, Bernard Werber, Émile Zola et Antoine de Saint-Exupéry.
Mon premier livre « Robbie Smith » sorti en 2015 résolvait une mystérieuse histoire de famille. Mon deuxième roman, « L’écervelé », publié en 2017, entraîne mes lecteurs dans les manipulations du cerveau et aborde la question du « transhumanisme ».
J’aime raconter des histoires abominables avec beaucoup de légèreté, à l’image du monde dans lequel nous vivons.

En quelques mots

À quel âge avez-vous commencé à écrire ? 18 ans
Quel est votre auteur préféré ? Daniel Pennac
Quel est votre style littéraire préféré ? Roman

Vous aimerez aussi