Jusqu'au 30 Avril, profitez de 5€ offerts dés 10€ d'achats* avec le code : DECOUVERTE

Alexandre LHOMER

Amazones entre deux rives

Ces pays d'eau et de forêts du Val de Loire ont une multitude de facettes, souvent ignorées des visiteurs de passage. Une partie des touristes font

Plus de détails

18665

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 160

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782953620542

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    13€01

13,01€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

LIVRAISON
LIVRAISON
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé

Envoyer à un ami
* Champs requis

Autour de Alexandre LHOMER

Découvrir Alexandre LHOMER
Ses ouvrages
Résumé
Ces pays d'eau et de forêts du Val de Loire ont une multitude de facettes, souvent ignorées des visiteurs de passage. Une partie des touristes font leur miel des châteaux du Val de Loire, sans autre prétention, que d'y voir un divertissement agréable, en oubliant de découvrir les autres attraits de la région. Il s'agit avant tout d'une traversée sociogéographique et poétique, l'ensemble entrecoupé d'interrogations quelques fois graves, voire futiles le cas échéant. Une ascèse nous ramenant par des chemins de traverse à l'intimité de nos pulsions, de nos terreurs enfantines et ancestrales, lorsque notre regard est retenu un soir, par un feu d'arrière saison sur les berges de l'Indre, alors que nous allons vers un autre logis d'une « Belle au bois dormant ». Entre sédentarité et nomadisme on voyage pour exister davantage et parfaire sa relation au monde, en l'occurrence à travers la magie des rencontres dont certaines s'avèrent fantasmées et jubilatoires. Certes, le voyageur modèle n'existe pas en tant que tel, et loin de nous l'idée de créer le mythe du bon voyageur comme il existe un mythe du bon sauvage. A chacun sa façon de sillonner les lieux. Malheureusement la pratique du voyage est récupérée pour beaucoup d'entre nous par la dominante économique. Nous n'avons plus de muses ni de fleurs, mais des voitures et des téléphones portables « haute technologie. » Ma raison gourmande m'invite généralement à un trajet en terre hédoniste au cours duquel le spectacle des rues télescope à la fois les lignes de la modernité et les vestiges d'antan. J'essaie toujours au cours de mes promenades de restituer avec des mots ce que je crois entendre, apercevoir dans les chemins de l'ailleurs, dont la destination n'est parfois écrite sur aucune carte. Comme Restif de la Bretonne, j'aurai désiré employer au fil de mes récits divers caractères de grandeurs différentes. Le cicéro pour la passion, la gaillarde pour les observations morales, le petit romain pour des détails facétieux. Cela aurait eu le mérite de désacraliser l'écrit, de l'animer et de faire respirer les mots en les accompagnant d'un mouvement musical toujours prêt à accompagner le fil de mon discours. Si les fleuves et les rivières structurent l'espace, ils s'enfoncent aussi dans l'épaisseur des temps humains. Ils ont façonné les communautés qui ont construit leur identité avec eux et autour d'eux. Quel est leur rôle : trait d'union ou frontière ? Comment les cours d'eau contribuent-ils à la l'établissement des communautés et de leurs activités ? Quelle trace laissent-ils dans l'environnement, dans les mentalités, dans le patrimoine, et comment les approcher pour les comprendre ? Aussi, nul réalisme picaresque dans ces pérégrinations oisives sous le signe de la poésie où les habitants marchent sur le toit de leur maison encavée. Ces nombreuses balises nous invitent à lever l'ancre, chacun portant en soi un lieu idéal ou chimérique.
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Amazones entre deux rives
Amazones entre deux rives