P.-A. CHANGEUR - MEMOIRES DE FRANKLIN

COMMENT ON DEVIENT UN HOMME

PREFACE
____
Le titre inscrit en tête de ce volume semble le ranger dans la catégorie déjà nombreuse des ouvrages où l'imagination

Plus de détails

Lire le résumé complet

69553

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Nb pages : 212

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9791090334236

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 2 points de fidélité. Votre panier totalisera 2 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,40 €.


  • Papier
    24€99

24,99€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

LIVRAISON

LIVRAISON
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé

Envoyer à un ami

* Champs requis

Autour de P.-A. CHANGEUR - MEMOIRES DE FRANKLIN

Découvrir P.-A. CHANGEUR - MEMOIRES DE FRANKLIN

Ses ouvrages

Résumé

PREFACE
____
Le titre inscrit en tête de ce volume semble le ranger dans la catégorie déjà nombreuse des ouvrages où l'imagination d'un moraliste a rassemblé des préceptes et des exemples. Il en diffère pourtant totalement et a sur eux cette supériorité que l'imagination pure n'y joue aucun rôle. C'est la narration, dans la forme la plus simple, de faits réels, vécus, et le sous-titre pourrait en être : « Vie d'un honnête homme ».
L'histoire authentique d'une existence humaine va se dérouler devant les veux du lecteur, d'autant plus attachante que les scènes en sont empruntées à la vie « de tous les jours », suivant l'expression populaire, « de tous les
gens », pourrions-nous presque ajouter, car combien de personnes y retrouveront des circonstances qui leur sont personnelles !
Naissance de parents vaillants, mais obscurs, enfance écoulée dans la gêne, débuts pénibles comme manouvrier, n'est-ce pas là l'histoire de la majorité des travailleurs, histoire essentiellement populaire. Pour ceux-là, ce livre sera plus qu'un enseignement : du spectacle de cet homme parti de si bas et s'élevant d'échelon en échelon, par la seule force de son énergie, de son intelligence et de sa probité, jusqu'aux premières dignités de son pays, se dégagent un encouragement et un espoir, ' et l'heure est propice à cette lecture.
Si, en effet, un tel exemple est précieux en tous temps, il est des époques où il s'impose plus étroitement : nous sommes dans une de celles-là. Quand la voix d'un ouvrier, comme le fut Franklin, pèse, dans la destinée d'un pays, autant, sinon plus, que celle d'un patricien, il faut rappeler à cet ouvrier qu'il n'a pas que des droits, mais qu'il a plus encore de devoirs.
Plus que tout autre régime, les démocraties exigent que les vertus privées soient répandues chez leurs citoyens, et l'on peut dire qu'elles ne valent que par ces vertus. Si le nom même de « démocratie » signifie gouvernement du peuple, le peuple doit, être apte à exercer les redoutables charges du
pouvoir : or le peuple n'est qu'un terme abstrait pour désigner une réunion d'unités. Dans ces conditions, l'ensemble des hommes placés à la tête d'un pays par la libre volonté de leurs compatriotes doit, logiquement, être l'image en raccourci de la nation tout entière, et, plus que jamais, pourra s'appliquer le dicton : « Les peuples ont le gouvernement qu'ils méritent. »
.....

Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

COMMENT ON DEVIENT UN HOMME

COMMENT ON DEVIENT UN HOMME