Dittmar Nicolas

Anaximandre avait raison

Anaximandre décrit le monde, l’être, la totalité comme indéfini et infini, sur un plan ontologique et cosmologique, comme paradigme physique ; Démocri

Plus de détails

199247

Reliures : Dos carré collé

Formats : 21x29,7 cm

Pages : 123

Impression : Noir et blanc

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    7€32

7,32€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison dès 0.01 €
Livraison dès 0.01 €
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Anaximandre avait raison
Anaximandre avait raison
Anaximandre décrit le monde, l’être, la totalité comme indéfini et infini, sur un plan ontologique et cosmologique, comme paradigme physique ; Démocri

Autour de Dittmar Nicolas

Découvrir Dittmar Nicolas
Ses ouvrages
Résumé
Anaximandre décrit le monde, l’être, la totalité comme indéfini et infini, sur un plan ontologique et cosmologique, comme paradigme physique ; Démocrite, avec sa doctrine de l’espace vide infini et des atomes qui le composent, le décrit selon un procédé similaire mais dans un sens limitatif et restrictif, par l’adoption du principe humain, de l’âme pour elle-même, sur un plan ontique et anthropologique. L’on pourrait ainsi comprendre valablement l’argument onfrayien selon lequel "il n’existe pas de transcendance", mais dans la visée démocritéenne d’un matérialisme non- réductionniste : il y aurait possibilité d’une épistémologie originairement matérialiste, l’une atomiste (Onfray), l’autre néoténique (Simondon).
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Anaximandre avait raison
Anaximandre avait raison