Guillaume Ruiz

Carnage au bout de l'ennui

C'était le matin très tôt. Je me suis levé sans réveiller Marie. Les enfants dormaient encore dans leur chambre chaude. Je les ai embrassés. J'a

Plus de détails

35569

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 208

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    19€62

19,62€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Carnage au bout de l'ennui
Carnage au bout de l'ennui
C'était le matin très tôt. Je me suis levé sans réveiller Marie. Les enfants dormaient encore dans leur chambre chaude. Je les ai embrassés. J'a

Autour de Guillaume Ruiz

Découvrir Guillaume Ruiz
Ses ouvrages
Résumé
C'était le matin très tôt. Je me suis levé sans réveiller Marie. Les enfants dormaient encore dans leur chambre chaude. Je les ai embrassés. J'ai serré mes gosses dans mes bras. J'ai serré Marie avec un dernier amour. Je les ai serrés pour vérifier qu'ils étaient bien vivants. En silence, j'ai bien profité de l'instant présent. Comme des secondes de bonheur non renouvelables. Sur la table de la cuisine, j'ai écrit une lettre et je l'ai pliée. Je l'ai laissée à côté du café qui est resté à refroidir. Il y avait le carrelage. En la refermant, j'ai retenu la porte doucement. Je ne voulais pas faire de bruit en partant. J'ai pris le bus. J'irai jusqu'au terminus.
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Carnage au bout de l'ennui
Carnage au bout de l'ennui