Fidji Broustet

Et si j'étais île en étant aile...

Premières pages...
"Ce n'est pas une bouteille à la mer que je trouvais ce jour là sur la plage ensoleillée ni des coquillages et crustacé

Plus de détails

45334

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x20 cm

Pages : 168

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782919239047

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    16€00
  • PDF
    8€94

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Et si j'étais île en étant aile...
Et si j'étais île en étant aile...
Premières pages...
"Ce n'est pas une bouteille à la mer que je trouvais ce jour là sur la plage ensoleillée ni des coquillages et crustacé

Autour de Fidji Broustet

Découvrir Fidji Broustet
Ses ouvrages
Résumé
Premières pages...
"Ce n'est pas une bouteille à la mer que je trouvais ce jour là sur la plage ensoleillée ni des coquillages et crustacés mais un petit tonneau de chêne qui semblait avoir séjourné un plein d'éternité au c??ur de l'immensité...
Les pas d'un homme avaient laissé leurs empreintes autour du tonnelet mais aucune trace ne repartait de là, pas plus qu'il n'y en avait qui y menait sinon les miennes... Les vagues ou le vent ne pouvaient les avoir effacées. Il n'y avait pas un souffle et la marée de petit coefficient ne montait jusque là... La plage était déserte.
Du bout du pied, je faisais rouler le tonneau sur lui même. A ma grande surprise, il n'y avait aucune ouverture, aucun bouchon... Et pourtant quelque chose à l'intérieur se déplaçait... Je frissonnais à mes pensées. Mon
imagination était bavarde, j'essayais de la
faire taire. Mais elle était aussi têtue qu'une mule...
Près de la falaise je ramassais un gros galet de granit et frappais avec force sur le bois détrempé... C'était inutile d'insister je le savais... J'emportais donc ma trouvaille à la maison où un bon marteau et un burin remplaceraient mes points d'interrogation par des points finals.
Ce n'est pas sans difficulté que je réussi à désolidariser les douelles et extraire le contenu qui n'était autre qu'une pochette étanche comme en utilisent les kayakistes en randonnée. Une multitude de feuillets manuscrits se trouvaient entre mes mains. L'écriture était fine et élégante. C'était celle d'un homme...
J'étais seule ce jour là... Je m'installais donc confortablement dans mon hamac sous la pinède et commençais la lecture de ma bouteille à la mer..."

Et si j'étais il en étant elle...

Autre extrait:
"Pour enjamber le parapet des illusions j'ai pris l'élan du sauteur à la perche qui était resté suspendu à l'interrogation de son point faible. L'ancrage aux jours de grisaille menaçait de céder sous les poussées des balancements perpétuels. L'heure avait perdu sa cadence et l'homme avait trouvé l'ironie du sort."
"J'écoutais. Je pensais. J'écoutais mes pensées. Avant que ne tombe la nuit, je rangeais le récit dans son écrin de cellulose. Ce patchwork de lettres et de mots de tous sens retrouverait ses lettres de noblesse quand le silence serait rompu."
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Et si j'étais île en étant aile...
Et si j'étais île en étant aile...