Didier Leuenberger

L'homme qui parlait aux abeilles

LA QUESTION était, pour Vespa, de savoir comment il allait s’arranger avec cet ange pour les derniers instants de sa vie, car Alfred allait mourir, à

Plus de détails

167488

Reliures : Deux points métal

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 21

Impression : Noir et blanc

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    4€00
  • PDF
    4€69

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison
Livraison
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé

Envoyer à un ami
* Champs requis

Autour de Didier Leuenberger

Découvrir Didier Leuenberger
A propos de l'auteur
Passionné des mots, j'ai été publié en 1999 à Paris (L’âge bête…Le retour !). Lauréat de l’octroi d’une bourse d’encouragement à l’écriture de l’Etat de Fribourg (Suisse) en 2003, 2006 publication du livre (Larmes Sèches) à Lausanne lancé au salon du livre de Genève. Publication de nombreuses nouvelles dans des revues littéraires, magazines et journaux en France en Suisse ainsi qu’au Canada. Finaliste du concours cinématographique de 2008 (catégorie roman) en partenariat avec le Festival «Troyes Première Marche» (Les Anges peuvent attendre… Le diable est bien trop séduisant !) publié en novembre de la même année. Un reportage photos en mars 2009 dans un magazine populaire. Prix lycéens du concours de nouvelles francophones de la ville de Castres en 2009. Publications hebdomadaires de nouvelles dans le journal régional « Le Messager ». Publication aux éditions La Plume Noire de «Petits arrangements"en 2012 et "Le petit malaise" (nouvelles érotiques).
Résumé
LA QUESTION était, pour Vespa, de savoir comment il allait s’arranger avec cet ange pour les derniers instants de sa vie, car Alfred allait mourir, à n’en pas douter. Et Vespa avait été choisi consciencieusement par ce petit bonhomme pour l’accompagner au bout du couloir.

Comme cette douce lumière scintillant dans la nuit que sa maman laissait rayonner après avoir tout éteint dans la maison.

Si pour Alfred cela semblait évident, ce qui l’était moins, c’était  de comprendre comment est-ce qu’un parfait inconnu tel que ce vieux croûton pouvait lui procurer plus de plaisir et d’affection que son grand-père et son père réunis à eux deux ?

Un mystère qu'il n'éluciderait sans doute jamais....
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
L'homme qui parlait aux abeilles
L'homme qui parlait aux abeilles