Edmonde Vergnes-Permingeat

LE TEMPS DANS L'UNIVERS DE THOMAS MANN

LE TEMPS DANS L'UNIVERS ROMANESQUE DU JEUNE THOMAS MANN
Essai littéraire
171 pages

Matière première du romancier, flu

Plus de détails

21665

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 171

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    13€00

13,00€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison
Livraison
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
* Champs requis

Autour de Edmonde Vergnes-Permingeat

Découvrir Edmonde Vergnes-Permingeat
Ses ouvrages
Résumé
LE TEMPS DANS L'UNIVERS ROMANESQUE DU JEUNE THOMAS MANN
Essai littéraire
171 pages

Matière première du romancier, fluide insaisissable dans lequel il plonge la trame de son récit, le temps est le ou l'un des thèmes essentiels de la littérature. La manière dont un écrivain ou un poète réagit à la temporalité, vit sa durée et l'exprime est déterminante pour la création de l'??uvre littéraire, aussi bien de son contenu que de sa forme.
Edmonde Vergnes-Permingeat nous offre une lecture des ??uvres de jeunesse de l'écrivain allemand, Thomas Mann, dans la perspective temporelle. Elle montre comment dans ses ??uvres de jeunesse, les nouvelles des débuts, la saga des Buddenbrook à laquelle il doit sa célébrité, la « ballade lyrique » Tonio Kröger, puis plus tard La Mort à Venise, le temps sera plutôt un temps refusé, ses personnages cherchant par tous les moyens à s'évader de son emprise hostile et destructrice. Comme le jeune Thomas Mann lui-même sous l'influence de la philosophie de Schopenhauer et de la musique de Wagner, ils auront une appréhension romantique du temps : un attrait du néant et de la mort, ultime abolition du temps et de l'espace.
Pourtant grâce à Nietzsche, Thomas Mann arrivera, à l'instar de ses personnages, à surmonter son attrait morbide du néant pour fonder une morale de la temporalité. Elle analyse enfin le temps littéraire, c'est-à-dire le temps conçu par l'écrivain qui, après avoir médité sur la temporalité, en ordonne les éléments en une structure réfléchie, intégrant ainsi le temps vécu à son ??uvre.
Germaniste passionnée, agrégée d'allemand, Edmonde Vergnes-Permingeat vit à Chabrillan dans la Drôme.
Sommaire

I ' Un vécu négatif : Le temps, puissance hostile
Le temps porteur de désillusion
- La déception
- Le caractère éphémère du sentiment
- Le caractère éphémère du bonheur
- Loisir et temps des horloges

Temps et destin
- Evolution et destin
* Le petit Monsieur Friedemann
* Gustav Aschenbach

- Le temps porteur de décadence
* Le processus de désintégration en l'homme
Le Paillasse ou la maladie « du temps » : L'ennui

- Le temps et la déchéance
* La décadence de la famille Buddenbrook
Thomas Buddenbrook et combat
Christian Buddenbrook et le laisser-aller
Tony Buddenbrook et la tradition : ébauche d'une victoire sur la décadence
* Déchéance physique de l'homme
Le vieillissement et le refus de l'âge

- Le temps porteur de la mort
Angoisse de la mort
II - Temps et éthique : vers une morale de la temporalité
La négation du temps

- Fuite dans le passé
* Rôle croissant du passé au fil des quatre générations des Buddenbrook

* Tonio Kröger et la recherche proustienne du temps passé
* Le rôle cathartique de la répétition
*Le rôle cathartique du passé

- La fuite dans l'intemporalité
* L'effacement de la conscience du temps
Les paradis artificiels

* Le voyage conçu comme un oubli
Albrecht van der Qualen et la fuite dans le royaume intemporel du conte
Gustav Aschenbach et la fuite dans l'univers du mythe
Hans Castorp et l'expérience du Nunc stans de la Montagne Magique

* L'abolition du temps et de l'espace

* Hans Castorp et Marcel Proust : un vécu opposé de l'intemporalité

* La nostalgie du néant
La fuite dans le sommeil Süsser Schlaf

- La fuite dans la mort
* L'influence de Schopenhauer
La mort conçue comme une libération des chaînes spatio-temporelles
La métaphysique du "vouloir"
(Willensmetaphysik)
Les Buddenbrook et l'effacement progressif du vouloir vivre

* La symbolique de la mort comme accomplissement de la nostalgie du néant

* L'influence de la musique de Wagner
La nostalgie romantique de la nuit éternelle : Tristan et la mort d'amour (Liebestod) de Gabriele

L'acceptation du temps et la décision de se mettre au service de la vie

- Victoire sur l'attrait de la mort et de l'intemporalité
* La volonté de faire une ??uvre

* L'éthique de l'action (Leistungsethik)
* Pfitzners Palestrina

- Abandon du romantisme pour se tourner vers le classicisme
* La victoire de Hans Castorp sur sa nolstalgie romantique d'abolition du temps et de l'espace

* La « modification » dans l'attitude de Thomas Mann face au temps

* "L'exigence du jour" Die Forderung des Tages

* Du passé vers l'avenir

III ' Du vécu du temps à la structure temporelle : le temps littéraire. La synthèse de l'opposition temps/ intemporalité

- Abolition de l'élément individuel éphémère par l'allégorie et le type intemporels

* La double signification du détail réaliste : Der Weg zum Friedhof

* Le rapport entre type et individualité et le mélange de temps et d'intemporalité dans Tonio Kröger
Abolition de la succession temporelle et instauration d'un présent intemporel
La répétition des mêmes scènes
Le rôle du leitmotiv

- Abolition de l'élément individuel éphémère par le mythe éternel
* Présence du mythe dans La Mort à Venise
Thomas Mann et James Joyces Ulysse
Le gondolier vénitien et le personnage mythique de Charon
Les configurations de la mort Le mystère du personnage de Tadzio

* Le motif d'Hermès
Le Dieu Hermès
Les traits hermétiques dans La Montagne Magique
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
LE TEMPS DANS L'UNIVERS DE THOMAS MANN
LE TEMPS DANS L'UNIVERS DE THOMAS MANN