Arnaud FLAMEN

Les cartes en main

Le sens de la vie est le sens des aiguilles d’une montre : celui du temps qui avance. On peut se laisser emmener ou choisir soi-même la direction : à

Plus de détails

126881

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 303

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9791069990197

N° ISBN Pdf : 9791069990197

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    13€50
  • PDF
    6€00

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Nos engagements
Nos engagements

Envoyer à un ami
Les cartes en main
Les cartes en main
Le sens de la vie est le sens des aiguilles d’une montre : celui du temps qui avance. On peut se laisser emmener ou choisir soi-même la direction : à

Autour de Arnaud FLAMEN

Découvrir Arnaud FLAMEN
À propos de l'auteur
Médecin-écrivain-voyageur partagé entre les Antilles-Guyane et l'Afrique, l'auteur partage le récit de ses aventures dans les méandres de la nature humaine et de la nature sauvage.Cartes de jeux ou cartes de géographie, on a toujours 'Les cartes en main', question de choix, à droite ou à gauche, oui ou non, ici ou là-bas, autoroute ou chemin de traverse. Un jeu de pistes m'a mené du nord de la France à l'hôpital Schweitzer à Lambaréné au Gabon en traversant l'Afrique de l'Ouest. J'y suis resté dix ans.
Résumé
Le sens de la vie est le sens des aiguilles d’une montre : celui du temps qui avance. On peut se laisser emmener ou choisir soi-même la direction : à droite ou à gauche, pile ou face, fromage ou dessert, subir ou agir, se laisser dériver ou lutter contre le courant.
Médecin bien installé au cœur de la quarantaine, j’ai tout vendu et je suis parti, libre, pour faire le tour de l’Afrique.
La vie est un jeu. J’ai rebattu les cartes, les cartes de géographie.
Je me suis arrêté provisoirement pour quatre mois à l’hôpital Schweitzer à Lambaréné au Gabon.
J’y suis resté quatre ans.
Je me suis perdu parfois dans la grande forêt équatoriale. Mais ce que j’y ai gagné, on ne pourra jamais me le reprendre.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Les cartes en main
Les cartes en main