Damien Eschbach

Les échanges chinois de films sous Mao

La Chine a été l'un des premiers pays à se laisser tenter par le cinéma. Très vite, on parle de Shanghai comme de l'Hollywood oriental. De nos jo

Plus de détails

104578

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 125

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782954722603

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    9€90
  • PDF
    4€69

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison dès 0.01 €
Livraison dès 0.01 €
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Les échanges chinois de films sous Mao
Les échanges chinois de films sous Mao
La Chine a été l'un des premiers pays à se laisser tenter par le cinéma. Très vite, on parle de Shanghai comme de l'Hollywood oriental. De nos jo

Autour de Damien Eschbach

Découvrir Damien Eschbach
À propos de l'auteur
Mon lien avec la Chine, je le dois à ma première expérience professionnelle à l'étranger, en 2009. J'y allais en tant que néophyte, loin de me douter de l'impact, du pouvoir enivrant, qu'aurait ce pays sur moi. J'entrepris alors de m'y rendre à nouveau l'année suivante afin de reprendre une bouffée de Chine, un peu comme on reprend une bouffée d'oxygène.

Mon lien avec le cinéma est plus ancien ; je ne me souviens pas de passion antérieure. « Bateau à la dérive, les enseignes des cinémas étaient mes phares» écrivait la romancière japonaise Yoko Tawada dans L'??il nu. J'aurais pu faire cette citation mienne. La découverte plus tardive du cinéma asiatique ouvrait en moi un champ nouveau, un monde inexploré et différent de celui que j'avais connu jusqu'alors. La graine qui était en moi a ainsi germé. Je découvris qu'un autre point de vue était possible et ma rencontre avec le cinéma asiatique fut alors au moins aussi importante que ma découverte physique de ce continent.
Résumé
La Chine a été l'un des premiers pays à se laisser tenter par le cinéma. Très vite, on parle de Shanghai comme de l'Hollywood oriental. De nos jours, on assiste à une déferlante de films chinois en Occident. Nombre d'ouvrages font référence à ces sujets. Mais entre ces deux périodes, peu d'informations.

Vous découvrirez quel fut le premier film français à avoir été doublé en langue chinoise, les aventures des premiers cinéastes venus filmer en Chine, les acteurs américains ayant joué des rôles d'Asiatiques au cinéma, les déboires de Joris Ivens et d'Antonioni durant la Révolution culturelle, l'influence de Jiang Qing - la femme de Mao - sur le cinéma chinois ainsi que le rapport entre Bruce Lee et Mao Zedong.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Les échanges chinois de films sous Mao
Les échanges chinois de films sous Mao