Les Sémiocrites Associés

Les Violences

Dans les démocraties contemporaines, on sait grâce au sociologue allemand Max Weber que le monopole de la violence physique légitime est censé revenir

Plus de détails

187730

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 44

Impression : Noir et blanc

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    5€00

5,00€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Les Violences
Les Violences
Dans les démocraties contemporaines, on sait grâce au sociologue allemand Max Weber que le monopole de la violence physique légitime est censé revenir

Autour de Les Sémiocrites Associés

Découvrir Les Sémiocrites Associés
Ses ouvrages
Résumé
Dans les démocraties contemporaines, on sait grâce au sociologue allemand Max Weber que le monopole de la violence physique légitime est censé revenir à l’État. Toute la construction de l’entité étatique s’est historiquement fondée sur l’interdiction à tout autre acteur du jeu social d’exercer une violence.
La violence n’est donc pas seulement un phénomène irrationnel. C’est pour nous en défendre que nous l'y reléguons. De sa thèse sur la rivalité mimétique, René Girard a pensé une loi sur l’origine de la violence, qui en dit long sur sa logique implacable, celle du désir en l’occurrence.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Les Violences
Les Violences