Salon du Livre de Paris 2020 : Retrouvez-nous du 20 au 23 mars prochain sur le stand G34 !

Kacim

Une petite dose d'Ultra Florence

Préface de Cocteau « cette proie, cette bête qui saigne »
Cette image, je la rejette. Sur un papier, je la brûle. Vivante, je l’étrangle, la noie ou

Plus de détails

213757

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 373

Impression : Noir et blanc

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    9€20
  • PDF
    5€21

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Nos engagements
Nos engagements

Envoyer à un ami
Une petite dose d'Ultra Florence
Une petite dose d'Ultra Florence
Préface de Cocteau « cette proie, cette bête qui saigne »
Cette image, je la rejette. Sur un papier, je la brûle. Vivante, je l’étrangle, la noie ou

Autour de Kacim

Découvrir Kacim
Ses ouvrages
Résumé
Préface de Cocteau « cette proie, cette bête qui saigne »
Cette image, je la rejette. Sur un papier, je la brûle. Vivante, je l’étrangle, la noie ou la flingue.
Florence. C’est comme ça qu’elle s’appelle. La fille, la femme, qui montre qu’il y a une autre façon de faire : « comme i’ faut ». Pas une autre façon d’être une femme. Simplement : la démonstration de la liberté d’être un homme, une femme, une hemme, comme tout le monde. Malade sans être hystérique. Névrosé comme tout le monde. Clitorée comme on dit de n’importe qui qu’il est couillu.
J’ai fait de ma pièce un roman. Un roman qui va beaucoup plus loin. Pas assez loin pour que tu ne puisses la suivre. Assez quand même pour que tu ne veuilles plus la quitter.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Une petite dose d'Ultra Florence
Une petite dose d'Ultra Florence