Jean-Gabriel FAURE

Jean-Gabriel FAURE

Né en 1906 à Voiron (Isère), Pierre MOLAINE (pseudonyme de Léopold FAURE), après des études de Lettres et de Droit, embrassa la carrière des armes (Ecole de Saint-Maixent et Ecole des Chars).

Officier supérieur de régiments blindés, Pierre MOLAINE cultiva, dès 1938, en contrepoint d'un engagement militaire le plaçant, pour le temps d'une guerre, sous les ordres directs du colonel de Gaulle (dont il évoquera la figure dans plusieurs romans, dont "Le Sang"), le goût et la veine des arts littéraires.

Peintre de sentiments violents et de héros hors du commun , il se vit décerner le Prix Renaudot en 1950 pour "Les Orgues de l'enfer" et fut retenu plusieurs fois pour le Prix Goncourt et le Prix Fémina.

Ayant quitté l'armée pour intégrer, en 1958, l'Education nationale comme professeur de Lettres, il poursuivit une production romanesque régulière.

Durant les années 1970, ne se reconnaissant plus dans la littérature du temps, il se refusa à toute parution nouvelle, mais, dans sa retraite, poursuivit une activité d'écriture soutenue.

C'est ainsi que la découverte de manuscrits inédits et leur parution progressive ont permis de compléter progressivement le patrimoine littéraire de cet écrivain discret et modeste.

Romancier, essayiste, salué comme un styliste soucieux d'une très grande exigence formelle, il s'est toujours tenu volontairement à l'écart de la vie littéraire parisienne.

Il s'est éteint à Lyon en l'an 2000.




Vous aimerez aussi

Cet auteur n'a pas de livre publié