mise en page d'un livre

La mise en page

Vous avez fièrement apposé le mot « Fin » sur la dernière page de votre manuscrit ? Bravo, le plus long a été fait ! Vous pensiez avoir terminé ? Détrompez-vous, il reste une étape primordiale dans la conception de votre ouvrage. Avez-vous pensé à la mise en page du texte et à l'apparence globale du corps de votre livre ? 

L'esthétique et la présentation extérieur/intérieur de votre livre auront forcément un impact sur les ventes de ce dernier. Vous devez donner au lecteur l'envie de vous livre. On dit souvent que la couverture de votre livre est le premier contact avec le lecteur et que celle-ci doit donc impérativement être soignée. C'est un fait mais la partie n'est pas encore gagnée. S'il a été attiré par la couverture, le lecteur voudra en savoir plus et ouvrira votre livre pour le feuilleter une première fois. L'intérieur du livre est donc le deuxième point de contact avec votre lecteur et c'est en cela que la mise en page est importante.

Comment soigner la mise en page de son livre ?

Le maître mot de la mise en page, c’est l’homogénéité. Il n’est pas question que celle-ci soit désordonnée. Lors de la fabrication de votre ouvrage, vous devez donc parvenir à trouver une harmonie entre le fond et la forme. Cela signifie qu'après la longue phase d'écriture, il reste encore d'importants choix à faire : quelle police de caractère choisir ? Quel interligne choisir ? Avec ou sans retrait en début de paragraphe ? Etc.

La mise en page est identique dans le cas d’un livre ou d’un eBook, seule la pagination changera. Il y a bien sûr plusieurs manières de présenter son livre en fonction de son thème, de son style ou de l’image que l’on souhaite donner à son roman. Nous vous invitons à feuilleter divers livres qui vous inspirent ou qui correspondent à votre univers et votre style d'écriture pour déterminer ce que vous voulez.

• LE CORPS DU TEXTE :

Voici quelques pistes :

  • Le corps de texte doit en général être centré.
  • Vous pouvez mettre un retrait à chaque paragraphe (0,5 cm suffisent) mais ce n’est pas obligatoire. Cela permet simplement une lecture plus aisée.
  • L’interligne (l’espace entre les lignes) doit être régulier ; un interligne simple est très correct et suffisant.
  • Le titre du chapitre est tout à vous en termes d’imagination : tout est possible, à condition de rester homogène, c’est-à-dire de faire la même chose pour chaque chapitre pour garder une cohérence.
  • Vous pouvez aussi vous contenter de mettre un simple chiffre romain ou tout simplement ne rien mettre.

• LES MARGES :

Pour vous aider à créer votre livre et respecter les marges techniques, TheBookEdition met à votre disposition des modèles de fichiers intérieur (gabarits techniques) en fonction du format de votre livre. Vous les trouverez en cliquant ici.

Toutefois, en fonction du format de votre livre, nous vous conseillons de choisir des marges plus ou moins étroites. Ajoutez toujours une marge de reliure à gauche pour que le lecteur n’ait pas à décoller le livre pour lire les mots cachés.

Par exemple, pour un livre de poche au format 11×17 cm, ne laissez que 1,25 cm de marge des 4 côtés et ajoutez 0,50 cm de marge de reliure.

Ces mesures conviennent également pour un format A5 (Ex Libris, 14,85 par 21 cm).

Pour un grand format comme le A4 (21×29,7 cm) vous pouvez passer à des marges de 2 cm sur les 4 côtés pour un usage courant. En y ajoutant notre marge de reliure que vous pouvez aussi porter à 0,60 cm.

 

• LES POLICES :

Nous vous conseillons de choisir une police d'écriture qui ne fatigue pas les yeux (Garamond par exemple ou le classique Times New Roman), ainsi qu’une taille agréable à lire correspondant à la norme (11 ou 12 par exemple).

Certaines polices, comme Arial, sont des polices plutôt adaptées à une lecture sur écran. D'autres en revanche seront davantage adaptées au format papier comme Times New Roman.

Vous pouvez adapter la taille de votre police selon votre type de livre et votre lectorat. La taille de police généralement employée est de 12. Si vous avez un public très jeune ou à l’inverse senior vous pouvez alors l’augmenter jusqu'à 16 pour les très jeunes ou 14 pour les seniors. N’allez pas au-dessus, sauf pour un livre réservé aux personnes malvoyantes.

• LES IMAGES :

Vous souhaitez insérer des images dans votre corps de texte ? Avant de les utiliser, assurez-vous de bien disposer des droits d’exploitation. Où les avez-vous trouvées ? Les avez-vous copiées sans autorisation sur un site ?

Voici quelques pistes :

  • Renseignez-vous toujours sur le propriétaire des images et obtenez auprès de lui l’autorisation de les utiliser.
  • Vous pouvez acheter le droit d’utiliser des images d’illustration pour votre livre sur les sites de banques d’images en ligne comme "Fotolia" par exemple. Vous serez ainsi sûr que tout est en règle.
  • Il existe également aujourd’hui de nombreux sites de banques d’images en ligne gratuites sur lesquels vous trouverez forcément votre bonheur, sans dépenser un centime.
  • Le plus simple et le moins onéreux est peut-être de solliciter un photographe ou un dessinateur de votre entourage, à qui vous trouvez un certain talent. S’il s’agit d’une collaboration importante (livre illustré pour la jeunesse, guide de voyage…) vous devrez conclure un vrai partenariat sur l’édition de ce livre.

Attention également au droit à l’image : si vous utilisez des photographies de personnes physiques, vous devez obtenir l’autorisation de ces dernières au préalable.

Après avoir vu l'importance d'une bonne mise en page, découvrez maintenant nos conseils concernant la couverture de votre livre.

En savoir +


Fermer
Nos conseils