Tayeb Belmihoub

Tayeb Belmihoub

Site de l'auteur : www.tayebbelmihoub.fr
« (…) Comment la quantité s’est-elle peu à peu substituée à la qualité ? Comment nos sociétés, prétendument civilisées, ont-elles perdu toute forme de discernement au point de cultiver la capacité de s’autodétruire, au point d’avoir acquis le pouvoir de réduire au chaos ce qui nous fait exister ? Comment tout ce qui brille est-il devenu plus précieux que l’or ? Comment la politique est-elle devenue l’arme des médiocres ? Comment l’économie s’est-elle transmutée en escroquerie, comment les religieux ont-ils pris Dieu en otage, comment l’art a t’il été confisqué aux artisans, comment la musique, la poésie, la peinture, et tout ce que nous possédions pour l’oraison du Soi est-il devenu un moyen d’affirmer le Moi ? Comment en cette fin de XXème siècle et en ce début XXIème, les masses, représentées par les Shûdras, ont-elles pris le pouvoir dans ce monde ? (…) »

« Faisons la révolution, non celle du désordre et de la violence, de la subversion et du chaos mais celle de la justice et de la paix. Il ne s’agit en aucun cas de revenir en arrière, ce qui du reste est une pure impossibilité, il s’agit également bien plus que d’une quelconque avancée, il est question pour l’occasion de retrouver le centre de nos individualités pour y puiser l’antidote à l’oubli et à l’ignorance qui empoisonne les cœurs. Il s’agit de recouvrer la conscience parfaite de la source unique de toute vie. Ainsi se nomme le Sacré dont l’incessante profanation a obscurci le monde. Si dans ce domaine tout peut être voilé, rien n’est jamais définitivement perdu. La quête est longue mais le trésor vaut largement le travail de plusieurs vies. »

C’est autour de ces questions que Tayeb Belmihoub*, écrivain, essayiste, nous livre une réflexion qui expose et analyse nos questionnements. Cet essai est une proposition, une intuition réfléchie sur notre société qui, avec lucidité, conscience et humour parfois, nous permet d’appréhender toutes ces questions « autrement ».

En quelques mots

À quel âge avez-vous commencé à écrire ? 13 ans
Quel est votre auteur favori ? Hemingway
Quel est votre genre littéraire favori ? Essais

Vous aimerez aussi

Cet auteur n'a pas de livre publié