Lucile POUMARAT

Lucile POUMARAT

Site de l'auteur : l.poumarat@free.fr
Résumé
« Des années d’amour ont été effacées par la haine d’une seule minute » Citations d’Edgard Allan Poe
Dans ce roman la mère fait figure de coupable idéal. Cette mère adulée par les uns, bannie par les autres, des gestes d’amour, des paroles amères ou bienfaisantes. Des souvenirs d’enfance heureux et malheureux, mais jamais oubliés, tapis au fond de la mémoire. Que la mère soit biologique ou de substitution elle est celle à qui chaque enfant repense et fait renaître dans son esprit. Les souvenirs ne s’envolent jamais, ils sont bien là cachés dans un coin de l’esprit et resurgissent un jour.
La mère est au centre du récit, mais les enfants aussi, car sans eux la mère n’existe pas. Être mère c’est connaître les plus grandes joies, mais aussi les plus grandes peines. Être enfant c’est aimer sans savoir.
La violence surgit sans que l’on y prenne gare. Il faut faire avec et s’en défaire. Faut-il tuer sa mère pour exister ? Faut-il la tuer ou la laisser mourir ? Il n'existe pas de filles ou de fils qui ne développent pas de mauvais sentiments à l'égard de leur mère. Mais quand il faut appeler la police pour se défendre contre ses enfants, c’est affreux !
Ce que la mère doit savoir, c'est qu’elle n’est pas un monstre pour autant. La mort est là, présente et c’est une peine suffisante.
L’auteur commence et finit par cet adage si vrai « On naît, on vit, on meurt ».

En quelques mots

À quel âge avez-vous commencé à écrire ? 60 ans
Quel est votre auteur favori ? Inombrable!!!
Quel est votre genre littéraire favori ? Romans .

Les livres de l'auteur

Cet auteur n'a pas publié de livre pour le moment.