Bajjel
Bocar N'Diaye de son surnom Bajjel est de nationalité mauritanienne, il est né le 25 octobre 1982 à Nouakchott. Il a grandi dans un milieu rythmé par la musique et par la poésie, car la Mauritanie, sa terre natale, est communément appelée « la terre d’un million de poètes ». Après avoir publié La Lune en Présence (Janvier 2016), Fragments d’Amour et de Liberté (2017), L’Hiver Nomade (2017) et Les rendez-vous de la lune (2017) parus aux Editions Edilivre.
Le poète et artiste autodidacte mauritanien publie un recueil de dessins à l’encre de Chine et de poèmes tirés de ses livres cités ci-dessus intitulé : LES REFLETS DE LA LUNE. A travers ce recueil, l’artiste a voulu rendre un vibrant hommage à l’Afrique à travers de ce qu’il y’a de plus symbolique et de plus authentique.
Comme il le disait dans son premier recueil La Lune en Présence : « ta présence est synonyme de renaissance ». « Ta splendeur me rappelle cette infinie paysage de mon enfance ». « Tu me rappelle aussi les luttes traditionnelles sur ce terrain nuptial de mon fuuta natal ». « Tu es une nuit blanche, ma nuit blanche et une nuit franche ». « Tu veilles et nous veillons ensemble ». « Tu ressembles en un marabout au milieu des étoiles ». « D’ailleurs tu es un marabout et ces étoiles sont-elles tes adeptes ? ».
Les reflets de la lune est un voyage, des souvenirs, des rencontres et des rendez-vous sous la pleine lune au bord du fleuve entre la Mauritanie et le Sénégal. Des moments privilégiés qui ont marqué son enfance à travers les contes de sa grand-mère Ɓoro Joobel dont est dédié le recueil de poèmes intitulé : Les rendez-vous de la lune qui va paraitre très prochainement aux Editions Edilivre. A travers ce livre, l’artiste a voulu partager son univers artistique et poétique en mêlant textes et images autour d’une même théme.
Les rendez-vous de la lune sont les moments uniques et privilégiés passés dans sa tendre jeunesse au bord du fleuve Sénégal, à écouter les contes et les histoires de sa grand-mère. Ecrire pour se souvenir, écrire pour ne pas oublier. Ecrire pour garder la mémoire vivante. Écrire pour garder le lien avec les miens mais aussi avec l’autre.

En quelques mots

À quel âge avez-vous commencé à écrire ? 18 ans
Quel est votre auteur favori ? Léopold Sedar SENGHOR
Quel est votre genre littéraire favori ? poésie

Les livres de l'auteur

Cet auteur n'a pas publié de livre pour le moment.