Clément Van peuter

Clément Van peuter

Lorsque j'ai bu tout mon saoul.
De par le battement de mes paupières.
Naissent, vagabondent et coulent.
Mes larmes lasses, éphémères.

Et sous le révolver.
Ma tempe.

Et sous la poudre noire, a la couleur de tes yeux.
Mon c??ur mort, ancien amoureux.

Quand a l'ultime instant.
Par tes lèvres entrouvertes, naissant.
Je ne peux que le maudire.
Seulement pousser un triste soupir.
Me lever et puis partir.

Et sous le revolver.
Tes doigts serrant sa crosse.
Au fugitif coup de feu.
A ses résonances atroces.

Projectile brulant mon épiderme.
Crevant mes poumons.
Mon c??ur triste et terne.

Vous aimerez aussi

Cet auteur n'a pas publié de livre pour le moment.