Jean Noël THIERRY

Jean Noël THIERRY

Je suis un enseignant. J'aime les mots ; ils sont plus beaux que les humains. J'écris peu (trois ouvrages à ce jour) et lentement, par manque d'imagination, et aussi par scrupule : comment peut-on écrire après Montaigne, Flaubert et Proust ? La débauche d'écritures, les misérables petits secrets étalés, tout cela me confirme dans l'insignifiance des choses !

Le sujet qui me hante dans l'écriture, c'est le mystère du sentiment amoureux. La plus profonde pensée là-dessus me semble être celle de S. Freud : "Liebe ist Heimweh" ("l'amour est le mal du pays natal", ce qu'on pourrait traduire par nostalgie ?)

L'agitation universelle me fascine également. Pourquoi cette harmonie cosmique plutôt que rien ? Pourquoi la souffrance et la mort sont elles au c??ur du processus ? Je ne retiens plus les explications simplistes, consolantes et lâches des religions anthropomorphiques.

Mon grand regret est de ne pas être musicien. Je comprends les écrivains qui sont jaloux de la musique. "C'est ce qu'il y a d'intime en tout" disait V. Hugo. La vérité doit être là, et au delà de nos paroles qui voudraient l'exprimer !

Vous aimerez aussi

Cet auteur n'a pas de livre publié