Ibrahima Benjamin DIAGNE

Ibrahima Benjamin DIAGNE

Site de l'auteur : www.dissofm.sn
Né le 21 juin 1976, IBRAHIMA BENJAMIN DIAGNE, ce jeune sérère est fils d'un militaire qui a exercé dans la gendarmerie française pendant l'époque coloniale avant d'intégrer celle de son pays au lendemain des indépendances.
C'est dans la rigueur que son père l'a élevé. Il passe une enfance sous l'??il vigilant et rigoureux de son père qui lui a donné le goût de l'étude et de la recherche. C'est en tenue de gendarme que son père prenait ses cours de droit à l'université de Dakar. En 2000, il obtient un certificat en journalisme d'Investigation avant de subir une formation sanctionnée par un diplôme de journalisme politique (niveau 3). IBRAHIMA BENJAMIN DIAGNE a capitalisé une expérience non négligeable grâce à plusieurs stages notamment avec Reuters en techniques journalistiques, à la Radio France Internationale (R F I) et à l'école des métiers de l'information à Paris. Lauréat du prix reportage Radio décerné par R F I ' R S F en 2003, IBRAHIMA BENJAMIN DIAGNE a également reçu les félicitations du haut conseil de l'audiovisuel du Sénégal.
Diagne est titulaire d'un master en communication/journalisme à l'institut supérieur de commerce et de communication de (ISC) Dakar. Enfant, il a rêvé d'être médecin ou enquêteur mais plus tard, il aura un grand penchant pour les lettres après avoir découvert les merveilles de la poésie par le biais de son professeur de français au collège.
Très tôt, il s'est détourné des mathématiques pour n'avoir jamais eu de passion pour elles.
Apres un brillant parcours au collège où il décroche son brevet de fin d'études moyennes, IBRAHIMA BENJAMIN DIAGNE se rend au lycée Technique Ahmadou Bamba de Diourbel et obtient son baccalauréat en Littérature. Les portes de l'universités de Dakar lui son donc ouvertes, le choix de sa discipline universitaire a fait l'objet d'une grande controverse au sein de sa famille.
En effet, son frère avocat voulait que le jeune Ibrahima jetât un baluchon à la faculté de droit de Dakar. Ce qui n'a pas enchanté le nouveau bachelier qui sera malgré lui embastillé à la faculté préférée par son frère.
Son goût pour la littérature et l'art l'a amené à déserter sa faculté d'accueil au profit du département de lettres où il ne manquait jamais d'assister aux cours.
C'est à l'université même que sa passion pour le journalisme s'est manifestée.
Il fit ses premiers pas dans le journalisme à travers le périodique Lux fondé par les étudiants. Il intègre successivement le quotidien Le populaire, les radios 7 FM et Walf FM de Dakar, de 1999 à 2005.
Directeur de la radio DISSO FM depuis 2005 dans sa propre ville, IBRAHIMA BENJAMIN Diagne semble naviguer à contre ' courant de la boutade : « nul n'est prophète chez soi ».
Chez BENJAMIN DIAGNE, on ne peut pas dissocier le journalisme de la littérature, en attestent son livre où les genres essai, fiction, autobiographie s'entremêlent et la centaine de poèmes qu'il a gardés dans ses tiroirs. Il est aussi cinéaste dans ses heures perdues, car dans sa filmographie, il compte un téléfil intitulé "rewmou tass" ou le palais maudit.
L'écriture de Benjamin Diagne mêle le vivant, le vivace à l'image. Son ??uvre, à n'en pas douter, marquera, d'une empreinte indélébile, les générations présentes et futures.

Les livres de l'auteur

Cet auteur n'a pas publié de livre pour le moment.