Charlotte Aristide

Née en Guadeloupe, il semble qu’elle ait toujours été portée vers, d’une part le voyage, d’autre par l’écriture. Quand à 17 ans elle est partie dans l'hexagone poursuivre ses études son bac scientifique en poche, elle raconte avoir passé le contrôle de police à l’aéroport sans même se retourner pour faire un dernier au revoir à ses parents si émus de voir leur aînée s’en aller si loin. Un mois plus tard elle se réorientait d’une classe prépa scientifique à la fac de lettres, où elle devait passer ensuite tout son cursus universitaire, navigant des lettres au journalisme, puis au cinéma et à la recherche.
Tant qu’elle a pu, elle a profité d’être enfin sur un continent pour explorer d’autres terres, et dès que l’occasion s’est présentée, ou plutôt que l’envie s’en est faite irrépressible, elle est partie : seule, six mois, mon sac sur le dos, en Amérique du Sud. Cela a donné lieu à un carnet de route autoédité : Carlotta en America del Sur (2015, The Book Edition, collection L’Autre Bout du Monde).
De retour en France, après avoir subi les multiples désillusions des perspectives d’emploi pour une diplômée Bac+5 dans le domaines des lettres et des arts, il ne s’offrait plus à elle qu’une seule option : vivre son rêve de vie à l’étranger jusqu’au bout, partir encore une fois, mais sans billet retour. Finalement c’est son plan B qui fonctionne : elle avait envoyé son CV à tous les lycées français d’Amérique, de l’Alaska à la Patagonie, et c’est au premier qui lui a offert un poste qu’elle dit oui. Voilà comment elle arrive en Colombie pour exercer comme professeur de français.
Évidemment elle ne va pas en rester là, mais le reste, vous le découvrirez dans son manuscrit « Sept ans en Colombie ». Quant à la suite, elle s’écrit ici, depuis qu’elle est revenue en France, en août 2014, renonçant à son petit confort et sa terrible routine de prof expat sous les tropiques, pour se dédier exclusivement à son autre rêve : l’écriture.
Elle n’imaginait pas en prenant l’avion du départ définitif de Colombie que son premier projet d’écriture serait un « récit » (elle travaille depuis 15 ans sur un roman, et prépare un scénario de long métrage), mais elle explique que cela s’est imposé à elle, comme ça.

En quelques mots

À quel âge avez-vous commencé à écrire ? Dès que j'ai su écrire j'ai commencé à composer des poèmes.
Quel est votre auteur préféré ? Sans doute Camus, mais je tombe facilement amoureuse des écrivains aventuriers voyageurs un brin rebelles.
Quel est votre style littéraire préféré ? L'essai philosophique et/ou politique, puis le roman quand il a le pouvoir de changer des vies.

Vous aimerez aussi