Philippe Louche

Philippe Louche

Site de l'auteur : http://novland.blogspot.com/
Je suppose que pour moi l'existence idéale, en dehors des limites humaines, serait celle d'une méduse heureuse, irisée, épanouissant son corps ensoleillé par une tiédeur placide au fond d'un bassin de pierre, ne blessant personne et n'étant blessée par rien et vivant entièrement pour la sensation. A part l'existence de la méduse, j'envie celle du Bison des Prairies. Les lézards du désert me paraissent aussi enviables; et il y a beaucoup à dire, à mon sens, du rôle innocent joué dans la confusion de la vie par le lichen sur un pommier, ou par la mousse sur les racines d'un orme.





John Cowper Powys - Confessions de deux frères, Granit.


Vous aimerez aussi