Geneviève BREUIL

Geneviève BREUIL

Je suis née à Mennetou-sur-Cher, entre Sologne et Berry.
A l'âge de trois mois, ma mère m'a emmenée au Cambodge, pour rejoindre mon père. Ainsi de suite, trois années, puis trois années à Madagascar... Paris, la Normandie... le Pas-de-Calais... Idem avec mon mari : Le Dahomey = Bénin, Marseille, Trèves, Bourges, Montpellier... J'ai été institutrice en CP, puis rééducatrice-psychopédagogue, puis sociologie pendant 4 ans, maîtrise de socio sur l'histoire de vie de ma mère... Puis me suis mise sérieusement à publier mes écrits : poésies, romans, nouvelles, récit de vie.... 8 livres parus. On peut ajouter : mon mari et moi, avons eu cinq enfants.
Ce que j'aime lire ou écrire parfois : poèmes d'une écriture autre que la mienne, romans fantastiques sans trop de batailles... Et pour me remonter le moral, visiter une galerie de peinture ou un musée. Ou regarder un merle dans mon jardin, je lui fais la conversation en sifflant comme lui...
Un auteur et ses personnages : c'est une relation parfois étonnante. Imaginez, il nous arrive de vivre un an ou plus avec certains. On peut s'y attacher ou les rejeter, les voir évoluer jusqu'à changer d'apparence, de siècle. Telle la belle Ciarana de 1985 qui ressurgit en Julietta de notre temps, un monde de livres, de films... d'autres transformations et créativités possibles. Un de leur point commun qui ne m'est pas apparu immédiatement, Ciarana danse avant de savoir parler et Julietta aura cette démarche gracieuse, dansante. Mais leur recherche est radicalement différente. il faudrait que sur une photo, je présente les deux livres côte à côte !

Vous aimerez aussi