Magali Plattet

Magali Plattet

Née en 1980 à Annecy, une formation intensive de ballerine conduit Magali PLATTET sur les théâtres saint-pétersbourgeois et suscite son intérêt pour les cultures étrangères. En 2005, elle choisit de concilier sa thèse de Doctorat en littérature avec une mission d'enseignement du français en Mongolie. Les échanges passionnants avec les universitaires locaux ou avec des étudiants guère plus âgés qu'elle lui permettent de saisir les mystères de la diversité culturelle. De cette expérience professionnelle naît sa passion pour l'enseignement de la langue française qui se prolonge en France et en Asie parallèlement à des missions dans l'édition (manuels scolaires et guides touristiques). Composant quelques paroles et accords pour guitare en tant que musicienne amatrice, elle se plait particulièrement à se réapproprier des chansons du monde. Collectionneuse de cartes de Jokers, elle en a récolté des centaines auprès des joueurs asiatiques à bord du Transsibérien, du Transmongolia, du Transchina, de la Transvietnamienne, mais aussi des KTX coréens, des Shinkansen japonais, ou des wagons turcs. La voyageuse en a encore rapporté de ses excursions népalaise, malaisienne, philippine ou taïwanaise. C'est toutefois en Mongolie que ses pas la ramènent parallèlement chaque année depuis sept ans pour enrichir ses rudiments de mongol, explorer de nouveaux lieux, gravir les monts de l'Altaï, glisser sur les rivières gelées en traineau à chiens et surtout consolider les liens profonds qui l'unissent à ses amis locaux. C'est de l'influence de ces relations dont la Docteure es Lettres a souhaité parler dans son premier récit Des Yourtes sur les toits ' Journal de mes rencontres en Mongolie, tandis qu'elle enseigne désormais à l'Université Nationale de Séoul et s'est lancée dans son second récit composé de ses rencontres coréennes.

Vous aimerez aussi