Patrick Eillum

Patrick Eillum

Vous imaginez le Dr Spock en selle ? Patrick Eillum, oui. En quelque sorte. Dans son recueil « Le dernier homme sur Terre se déplace à vélo », le Fivois entrechoque deux passions, le biclou et la science-fiction, pour faire jaillir des nouvelles futuristes, sortes de rencontres du troisième cycle.

PAR SEBASTIEN BERGES

Si Patrick Eillum avait écrit 2001, Odyssée de l'espace, l'intelligence artificielle Hal n'aurait pas été jouée par une bête loupiote rouge. Elle aurait eu les traits, racés, high-tech, impénétrables, d'un vélo à assistance positronique Stanley K. Ca ne s'est pas fait. Le Lillois de 49 ans a donc pris ses responsabilités. Il rendra au vélocipède la place qui lui revient dans le genre littéraire de tous les possibles : la science-fiction.

Dans Le dernier homme sur Terre se déplace à vélo, pas de soucoupes volantes. Mais des deux-roues pensants. Et des cyclistes opprimés, persécutés par la « tyrannie des zhoteaux », fichés par le despotique empereur Jean de Nagy-Bocsa le Second... Ou encore des « cyclorésistants », soulevés contre « la domination des moteurs » après « l'appel du 18 juin 2040 ». « Ce qui me plaît, c'est de changer de style et de forme à chaque fois, note l'auteur, apôtre de la contrainte fertile façon Oulipo. Plaidoirie, journal, discours... Si je ne m'imposais pas de règles, je n'y arriverais pas. » Défi très surmontable pour qui s'est attelé à une courte réinterprétation de Roméo et Juliette où les amants de Vérone portent guidon et dérailleur. Patrick Eillum, en somme, a un petit vélo dans la tête - dans son cas, c'est un compliment.

Patrick Eillum, « anonyme » hyperactif, trouve encore le temps de cultiver un jardin secret : « J'écris depuis toujours.

Depuis, il enrichit sa besace de nouvelles. Souvent inspirées par des rencontres, « avec ces histoires qui vous sautent au visage ». Quand ce n'est pas l'actualité, il a publié "Franken'grattes" sur ses fantastiques guitares, "Odeurs à moi" au sujet des,...odeurs, "Contes Grimm-és" une ré-écriture des contes les plus connus des frères Grimm. Fan de Stephen King, de rock (il est d'ailleurs guitariste dans un groupe de rock) et de cinéma, il avoue avoir récemment sauté au plafond en apprenant qu'une particule avait été flashée au-delà de la sacro-sainte vitesse de la lumière. La nouvelle, un coup de tonnerre pour les spécialistes, a fait pschitt. Nous, on imagine déjà un vélo qui ridiculiserait un photon au sprint et défierait l'espace-temps. Bon, à plus de 300 000 km/s, il va peut-être falloir se mettre en danseuse. '

En quelques mots

À quel âge avez-vous commencé à écrire ? à la maternelle !
Quel est votre auteur préféré ? Stephen King
Quel est votre style littéraire préféré ? SF et fantastique

Les livres de l'auteur