Jean J. MOUROT

1951-1955 : 92 Rue Saint-Julien

En 1950, on pouvait devenir instituteur ou institutrice en se faisant embaucher comme remplaçant(e) ou bien réussir le concours d’entrée à l’École nor

Plus de détails

197681

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 290

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9791092559347

N° ISBN Pdf : 9791092559354

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    19€50
  • PDF
    7€00

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison dès 0.01 €
Livraison dès 0.01 €
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
1951-1955 : 92 Rue Saint-Julien
1951-1955 : 92 Rue Saint-Julien
En 1950, on pouvait devenir instituteur ou institutrice en se faisant embaucher comme remplaçant(e) ou bien réussir le concours d’entrée à l’École nor

Autour de Jean J. MOUROT

Découvrir Jean J. MOUROT
Ses ouvrages
Résumé
En 1950, on pouvait devenir instituteur ou institutrice en se faisant embaucher comme remplaçant(e) ou bien réussir le concours d’entrée à l’École normale primaire. Les premier(e)s devaient pratiquement se former seuls. Les seconds devaient suivre en internat les cours de leurs professeurs et suivre des stages dans des écoles. L’auteur a fait partie de la seconde catégorie. Ce sont les 4 années vécues à l'EN de Rouen qu'il évoque ici.
Elles ont été, pour lui, celles de la maturation et des mutations, au cours desquelles il est passé de l’état d’adolescent à celui d’homme avec une sensibilisation particulière aux activités sociales qui l’a conduit à faire du théâtre et à militer au sein du mouvement Peuple et Culture.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
1951-1955 : 92 Rue Saint-Julien
1951-1955 : 92 Rue Saint-Julien