mon autre moi

mon autre moi

BRIGITTE LESCURE
CROQUE L'AUTEUR

Une libellule à lunettes bleues
'La petite plume, fine et légère, était posée dans le jardin ; l'oiseau, ce n'est pas possible autrement, a dû choisir exactement l'endroit où il allait laisser une partie de ses vêtements, soit pour refaire sa garde-robe à l'automne -il fait si chaud- soit pour que je la trouve et que je pense à lui. Sinon, elle se serait envolée et nul n'aurait jamais imaginé qu'elle faisait partie de sa veste, son penty, ou son pull over. Mais peut-être n'y a-t-il que moi pour penser à ce genre de choses. L'oiseau l'avait-il compris ? Alors mon esprit se met à dépasser les images oniriques que la vie nous impose parfois, et j'imagine toute une vie de plume. Celle qui écrit, celle qui vole, celle qui habille le dos, les pattes ou la panouille de nos amis zélés, celle des coléoptères, celle des avions, celle des éoliennes, car les plumes donnent des ailes. J'ai trouvé un soir, posée dans le jardin, une grande et très belle libellule, insecte à quatre ailes membraneuses, sic Petit Larousse, au corps fin et lunette bleue. Ce premier regard bleu a suffit : tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon église. Jean-Pierre, dit Jipette, vole avec ses quatre ailes et ses lunettes bleues, au-dessus des étangs, des mers. Il est devenu mon ami, et j'ai la chance qu'il m'ait aussi élue avec mes élytres et peut être même grâce à elles. Depuis ce soir béni arrosé de rosé et de rosée, nous convolons gaiement. Je n'avais jamais volé jusqu'alors avec quelqu'un qui aille à la même vitesse que la mienne sans y laisser de plumes.
Tout au contraire, j'ai l'impression qu'elles repoussent et que je vais enfin pouvoir voler de mes propres ailes. Mais quand je partirai, il va tant me manquer. Il me dit que moi aussi, il est si fragile j'ai parfois le vertige. Mais je sais n'être qu'une amie, petit mot poids plume, par rapport à sa raison véritable de vivre, son amour inéluctable, le bonheur et l'espoir de sa vie. '
B. Lescure

Les livres de l'auteur