AGNES MARIEN

AGNES MARIEN

Marquée dans mon enfance par un père souvent violent, j'ai ressenti le besoin de coucher sur le papier cette période sous la forme d'un roman. Ainsi est né "Un verre, puis deux, puis trois"

Vous aimerez aussi