Sylvie Sabathier

Sylvie Sabathier

Site de l'auteur : www.acnoe.fr
Née en 1970 en région parisienne Sylvie Sabathier cultive avant tout les racines de son sud-ouest dont les accents et les pieds de vignes fleurissent le paysage bucolique et épicurien des vacances de son enfance et, plus tard, d'un certain idéal de couleur et de douceur de vie.

C'est au lycée que certains décèlent un possible profil littéraire auquel elle ne fait pas confiance.

La photographie, quant à elle, l'attrape au vol de ses 20 ans contemplatifs et devient un moyen d'exprimer aussi sa sensibilité, cachée cette fois derrière un regard amateur.

A 30 ans, sa fibre littéraire la rattrape malgré elle. Sa carrière profes- sionnelle vire à la gestion de projets. Elle noircit quantité de pages de livrables et, même si celles-ci n'ont évidemment rien du best-seller, elles concrétisent et nourrissent sans doute inconsciemment quelque appétit fleuve.

A 33 ans, sa vie personnelle bascule, ses envies aussi. Des mots au kilomètre et des images d'ailleurs se bousculent sur les chemins solitaires et libres du bord de l'océan qui fracturent chaque jour un peu plus le conventionnel d'une vie bien trop rangée qui n'était peut être finalement pas la sienne.

Chaque jour qui suit ressemble à la confiance arrachée aux embruns et s'écrit à l'ombre.

En 2012, l'évidence croise enfin un visage humain, celui de Jean Bernard Barsamian et de ses clichés sensibles, simples et poétiques. A peine le temps de la réflexion, l'aventure est au rendez-vous d'un premier projet personnel altruiste et artistique.

Ce qui devait prendre les contours de la complémentarité de leur sensibilité et de leurs compétences autour de quelques chroniques donne naissance à deux ouvrages. Le premier, un recueil conversationnel où dialoguent images et écriture spontanée. L'objectif d'un carnet de bord destiné à l'audience quotidienne du reportage devient, quant à lui, un récit de voyage.

Le ton navigue entre une approche culturelle, les petites banalités d'un quotidien partagé et l'humour, se joue des sens multiples et exacerbe une émotion toute personnelle.

Vous aimerez aussi