Jean-Philippe Greiner

Jean-Philippe Greiner

Le moteur de la vie, c'est le mouvement. Il est amusant de constater qu'en mécanique, c'est au moteur qu'il revient d'imprimer le mouvement pour faire bouger (le véhicule).
Mais ce que je voudrais plutôt laisser entendre, c'est que le mouvement, c'est bien cela qui me tient en vie : plus particulièrement, en vie parmi les autres. J'ai dû passer par le sport (les sports) pour souvent me sentir vivre et puis, au fil du temps, j'ai enseigné : j'ai voulu transmettre la natation, l'alpinisme, l'escalade, le ski de randonnée, le VTT, le ski de fond. Et puis j'ai observé, aussi : j'ai regardé vivre des enfants et j'ai compris que le mouvement, c'est la vie.
Le moteur de la vie, c'est le mouvement...

En quelques mots

À quel âge avez-vous commencé à écrire ? à 15 ans
Quel est votre auteur favori ? Pas un : deux ! Nicolas Bouvier et Marcel Proust
Quel est votre genre littéraire favori ? Pas de style littéraire : juste l'emploi du mot juste, du mot qui sonne et résonne dans le coeur...

Vous aimerez aussi