Orianne LE GOUALHER

Orianne LE GOUALHER

L’écriture m’a toujours collé à la peau, mais il m’aura fallu des années pour sauter le pas.

Souvent, on griffonne des brouillons, on remplit des cahiers de petites phrases en mettant de jolis mots bien alignés … Et puis un jour, on saute le pas.
On écrit en vrai, et on y va.

On laisse une trace.
Pour toujours.

Ce roman est peut-être un des seuls romans parlant d’AVC qui finit bien.
Il faut croire que même dans les situations les plus critiques, ce n’est pas toujours le pire qui arrive.

Ce projet d’écriture a d’abord été celui d’une rééducation pour stimuler mon cerveau à travers l’écriture.

Il a ensuite été -égoïstement- celui d’un support psychologique pour faire ressortir tout ce traumatisme à travers mes maux et mes mots.

Puis, il est devenu une explication détaillée pour que tous mes proches puissent connaître tout ce que j’ai ressenti.


Aujourd’hui, il n’est plus grand chose, il est simplement un point final à toute cette histoire.

La vie est revenue.
Comme avant.

En quelques mots

À quel âge avez-vous commencé à écrire ? 29
Quel est votre auteur préféré ? Jean d'Ormesson
Quel est votre style littéraire préféré ? Roman

Les livres de l'auteur