Benjamin BENOIT

Confessions d'une âme obscure

Et Pandore ouvrit la boite... Déversant sur l'humanité les maux qui l'enchaînent et la poussent à l'autodestruction.
Huit nouvelles, huit plongées da

Plus de détails

99521

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 250

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782954597102

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    8€50

8,50€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Confessions d'une âme obscure
Confessions d'une âme obscure
Et Pandore ouvrit la boite... Déversant sur l'humanité les maux qui l'enchaînent et la poussent à l'autodestruction.
Huit nouvelles, huit plongées da

Autour de Benjamin BENOIT

Découvrir Benjamin BENOIT
Ses ouvrages
Résumé
Et Pandore ouvrit la boite... Déversant sur l'humanité les maux qui l'enchaînent et la poussent à l'autodestruction.
Huit nouvelles, huit plongées dans les méandres de l'âme humaine, à la rencontre de ce qui se cache en chacun d'entre nous.
En ressortirez-vous indemne ?
Pas si sûr...
Avis des lecteurs
5 étoiles 2
4 étoiles 3
3 étoiles 0
2 étoiles 0
1 étoiles 0
Moyenne des avis : (Pour laisser un avis, vous devez être connecté)

Maude Pirrelet : Il y a beaucoup de style, c'est travaillé et j'estime que "Le S.V.T." se détache du lot. Même si "La fuite" est peut être effectivement un ton en dessous du reste.

    Claire Lengrand : Oui il va sans dire que vous méritez votre place au sein des auteurs dignes d'être publiés. Vos nouvelles ont un sens caché suintant. L'intrigue nous pousse à aller plus loin dans le récit, on se prend facilement au jeu. J'imagine parfaitement ces nouvelles, et spécialement la cinquième adaptées au cinéma. Le personnage est tonitruant, mais touchant. On envisage le pire, on frémit, on vrille... On frissonne. On veut en savoir plus.

      Benedicte Vidor : Pour un coup d'essai....c'est un coup.... même si tout n'est pas parfait, il y a un ton... du style et une personnalité.

        Loic Duroy : J'ai lu les nouvelles de benjamin benoit et j'ai été étonné par sa maturité en terme d'écriture alors même qu'il explique très bien sa démarche dans la préface. "Pourquoi pas moi ?" écrit il ? Effectivement, pourquoi pas lui ? Ces nouvelles ont un rythme, et la volonté de dire quelque chose, comme une forme de grand journalisme, dénonçant dans plusieurs textes la cupidité financière de notre monde et son cynisme exacerbé.

          Des nouvelles particulièrement plaisantes à lire, recouvrant des univers différents. Plutôt tournées vers la science-fiction. La première est une sorte de mini thriller haletant, un peu trop courte. On reste sur notre faim. La deuxième particulièrement réussite, futuriste, mélange de science-fiction et de réalisme. Intelligemment emmenée. L'atmosphère est trépidante. La troisième est un changement complet de registre. Les paroles sont porteuses, philosophiques... le discours un peu théâtralisé. La quatrième est sans conteste la meilleure à mes yeux. J'aime à percevoir cette nouvelle comme une métaphore de ce moment euphorique où nous rentrons en communion avec un livre, où nous nous échappons de notre réalité commune, et tentons d'éliminer en un coup de feuillet nos problèmes plus ou moins graves, comme nous balayons d'un revers un moustique venu trouvé nourriture et refuge sur notre épiderme.

            Donnez votre avis
            Confessions d'une âme obscure
            Confessions d'une âme obscure