Nos délais de fabrication sont actuellement de 3 à 5 jours ouvrés.

Marc-Augustin Dubois

DEUX PETITS DIABLES

Nos deux petits enfants me demandent régulièrement de leur raconter les bêtises de mon enfance. J’étais rarement conscient de la gravité de mes actes.

Plus de détails

211862

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 265

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9791069945890

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    16€00

16,00€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Nos engagements
Nos engagements

Envoyer à un ami
DEUX PETITS DIABLES
DEUX PETITS DIABLES
Nos deux petits enfants me demandent régulièrement de leur raconter les bêtises de mon enfance. J’étais rarement conscient de la gravité de mes actes.

Autour de Marc-Augustin Dubois

Découvrir Marc-Augustin Dubois
À propos de l'auteur
Nos deux petits enfants me demandent régulièrement de leur raconter les bêtises de mon enfance. C’est une réputation qui me suit encore aujourd’hui. À chaque réunion de famille, le sujet est à l’ordre du jour. J’étais rarement conscient de la gravité de mes actes. Pierre-Louis, mon cadet de quinze mois, m’épaulait souvent avec un plaisir non dissimulé. Cette année, de retour du Chili où réside actuellement ma fille, je relève son défit: ‘‘coucher sur le papier’’ mes principales facéties mais aussi la façon dont nous vivions.Les actions se passent dans les années cinquante et soixante. Ma famille appartient au milieu bourgeois. L’éducation se veut stricte. Vous découvrirez ma première bêtise à l’âge de quatre ans et demi. Je rentre à l’école Notre Dame des Anges. C’est déjà tout un programme.
Résumé
Nos deux petits enfants me demandent régulièrement de leur raconter les bêtises de mon enfance. J’étais rarement conscient de la gravité de mes actes. Pierre-Louis, mon cadet de quinze mois, m’épaulait souvent avec un plaisir non dissimulé.
Ma fille me pose une question: pourquoi ‘‘ne couches-tu pas'' sur le papier tes principales facéties?
Les actions se passent dans les années cinquante. Ma famille appartient au milieu bourgeois. L’éducation se veut stricte et obéit aux principes de la religion catholique.
Vous découvrirez ma première bêtise à l’âge de quatre ans et demi à l’école Notre Dame des Anges mais aussi notre façon de vivre.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
DEUX PETITS DIABLES
DEUX PETITS DIABLES