Gyslaine LE GAL

Elle a tué l'homme que j'étais

Le cauchemar d’un homme martyrisé par sa femme !

…Nel s’est tu. Il regarde Laura sans la voir. Il est retourné dans ce monde qu’elle n’a pu encore

Plus de détails

170482

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 184

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782956048480

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    11€80
  • PDF
    6€68

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Elle a tué l'homme que j'étais
Elle a tué l'homme que j'étais
Le cauchemar d’un homme martyrisé par sa femme !

…Nel s’est tu. Il regarde Laura sans la voir. Il est retourné dans ce monde qu’elle n’a pu encore

Autour de Gyslaine LE GAL

Découvrir Gyslaine LE GAL
Ses ouvrages
Résumé
Le cauchemar d’un homme martyrisé par sa femme !

…Nel s’est tu. Il regarde Laura sans la voir. Il est retourné dans ce monde qu’elle n’a pu encore percer. Un monde où le silence n’est plus, où les questions restent trop souvent sans réponses, où la douleur veille, lancinante, épuisante, où les terreurs ne s’endorment jamais…

...Laura attend patiemment qu’il reprenne ses esprits. Elle devine plus qu’elle ne perçoit les combats intérieurs qu’il mène…

..Dans notre vie tout pouvait demeurer calme pendant plusieurs semaines, avant que l’enfer ne se déchaîne de nouveau…

...Pardon Laura mais j’ai besoin de ce contact pour poursuivre. Besoin de savoir que je suis encore vivant, que je suis sorti de ce cauchemar…
Avis des lecteurs
5 étoiles 1
4 étoiles 0
3 étoiles 0
2 étoiles 0
1 étoiles 0
Moyenne des avis : (Pour laisser un avis, vous devez être connecté)

Très bon roman, une découverte pour moi qui ne connaissait pas ce genre de maltraitance pour un homme. A lire , fortement conseillé

    Donnez votre avis
    Elle a tué l'homme que j'étais
    Elle a tué l'homme que j'étais