JEAN-PAUL JAGAILLE

ET JE CHEMINE...

Violente, Francine avait mordu une main grasse et s'était sauvée sous les menaces de dénonciations aux gendarmes. Dans sa cabane forestière, ell

Plus de détails

68821

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 232

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    11€12

11,12€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
ET JE CHEMINE...
ET JE CHEMINE...
Violente, Francine avait mordu une main grasse et s'était sauvée sous les menaces de dénonciations aux gendarmes. Dans sa cabane forestière, ell

Autour de JEAN-PAUL JAGAILLE

Découvrir JEAN-PAUL JAGAILLE
Ses ouvrages
Résumé
Violente, Francine avait mordu une main grasse et s'était sauvée sous les menaces de dénonciations aux gendarmes. Dans sa cabane forestière, elle s'était effondrée sur son lit de paille sèche et avait pleuré de rage. Où donc était Antoine? Ah, comme sa présence l'eût réconfortée en cet instant! Jamais les deux salauds n'auraient agi ainsi s'il avait été là. Elle décida de lui demander d'être désormais son protecteur, car elle avait toute confiance en lui. La mendiante réfléchit, et conclut que le monde se divise en deux catégories distinctes. Les doux et les malfaisants. Le poète était bien sûr un pur qui ne recherchait que la beauté dans le respect, la tolérance et un sourire de tendresse affirmée.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
ET JE CHEMINE...
ET JE CHEMINE...