Isabelle PIDOU

Et un jour, j'ai feint d'avoir faim...

Six ans que l'anorexie est entrée chez moi sans prendre la peine de frapper, de s'annoncer. Six ans qu'elle me ligote, m'empêche de vivre au dehors

Plus de détails

28379

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 359

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 2 points de fidélité. Votre panier totalisera 2 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,40 €.


  • Papier
    20€15

20,15€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Et un jour, j'ai feint d'avoir faim...
Et un jour, j'ai feint d'avoir faim...
Six ans que l'anorexie est entrée chez moi sans prendre la peine de frapper, de s'annoncer. Six ans qu'elle me ligote, m'empêche de vivre au dehors

Autour de Isabelle PIDOU

Découvrir Isabelle PIDOU
À propos de l'auteur
Quelques grammes de courage,
Un soupçon de volonté,
Une pointe de générosité,
Le tout agrémenté par une forte envie de vivre...

Rien n'arrive par hasard alors autant se servir de nos expériences pour aider les autres...
Résumé
Six ans que l'anorexie est entrée chez moi sans prendre la peine de frapper, de s'annoncer. Six ans qu'elle me ligote, m'empêche de vivre au dehors et d'appeler à l'aide pour espérer m'en détacher. Mais à force de réduire mon petit corps le plus possible, elle a omis un détail : une faille dans sa vigilance que j'ai décelée et utilisée à mon avantage. Mon maigre corps est passé dans le trou de la serrure pour aller chercher l'aide qui lui était nécessaire.
L'hôpital m'a donc servi de refuge pendant un mois, pour me permettre de comprendre pourquoi ce mal que je n'ai pas choisi de côtoyer s'est un jour emparé de moi. Pourquoi la maladie m'a-t-elle choisie ? Pourquoi son démon s'est-il accroché à moi durant ces années ?
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Et un jour, j'ai feint d'avoir faim...
Et un jour, j'ai feint d'avoir faim...