SYLVIE FOREST

Fanny, mon Ange

Ce recueil est simplement un journal chronologique par date de mes états d'âme et des écritures automatiques qui commencent en 2003 entre ma fille Fan

Plus de détails

58023

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 397

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    15€16
  • PDF
    3€69

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison
Livraison
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé

Envoyer à un ami
* Champs requis

Autour de SYLVIE FOREST

Découvrir SYLVIE FOREST
A propos de l'auteur
Née le 03 avril 1956 à Paris XVème
Le samedi 4 décembre 1999 à 23 h 45 une violente déflagration qui s'est entendue dans toute la ville
Détruit une partie d'un immeuble de 5 niveaux "145 avenue Eiffel à DIJON" et endommage plus ou moins gravement le reste du bâtiment. Une cage entière de l'immeuble s'est écroulée dans un vacarme rappelant un bombardement, après une déflagration d'apocalypse.
Un silence tragique régna sur les débris de l'immeuble qui venait de s'effondrer dans un nuage de poussière. Puis dans un univers de cauchemar, la désolation tomba sur un paysage inimaginable.
Et le silence' L'insupportable silence' Pas une plainte' Pas un cri' Pas même un râle...
Et ce mur stupide, ce mur vide que ne décorait qu'un pan de papier peint rosâtre avec un poster qui s'agitait sous le vent glacial, ce mur où, quelque minutes plus tôt, la vie battait encore comme le c??ur dans les poitrines, et où Serge et ses amis fêtaient un anniversaire : les dix-huit ans d'Arnaud.
Onze morts, dont deux fillettes et quatre jeunes, trois blessés, dont un grièvement, tel est le tragique bilan de l'effondrement de cette habitation qui ne présentait plus qu'un amas de ruines et de poussières. Cela s'est passé en une fraction de seconde. L'immeuble s'est effondré comme un château de cartes. Les quatre étages se sont effondrés sur le rez-de-chaussée. L'ensemble des décombres atteint seulement la hauteur de la moitié du premier étage avec 11 victimes ensevelies dessous. L'explosion troua la nuit froide de Dijon comme une bombe. Chacun sursauta.
L'explosion de l'immeuble est due à une fuite de gaz due à la rupture d'une canalisation en fonte grise cassante propriété de GDF .Par souci d'économie et de rentabilité ces canalisations fragiles qui auraient dû être remplacées par sécurité par GDF étaient encore en place.

Au décès de ma fille Fanny je deviens présidente de la « FENVAC » Fédération Nationale des victimes d'accidents Collectifs. Cette association s'occupe d'améliorer la sécurité et le statut des victimes dans les accidents technologiques comme le Tunnel du Mont Blanc, AZF, Mulhouse accident au gaz, Pic de Bure et tant d'autres.
Crée un site http://www.145avenueeiffel.free.fr
Participante dans les comités de sécurité des accidents dus au gaz au Ministère de l'Industrie
Procès gagné en première instance et en appel en 2006 contre GDF condamné d'avoir à Dijon (21), dans le ressort territorial du Tribunal de Grande Instance de DIJON, sur le territoire national le 04 décembre 1999, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement, en l'espèce :
-la pose, la mise et le maintien en service d'une canalisation de 100 millimètres en fonte grise transportant du gaz qui, à l'origine, présentait un défaut diminuant de 25% sa résistance
-le maintien en service d'une canalisation en fonte grise cassante, dont la dangerosité avait été maintes fois signalée comme étant à l'origine d'accidents ayant entraîné mort d'homme, conduite en fonte qui n'était plus depuis longtemps longue date conforme aux prescriptions du Document Technique Unifié 61-1 de juin 1966 et aux normes NF 48-801 ET 806.
-le non-respect du calendrier de remplacement de ces canalisations en fonte grise initialement défini par le plan SACRE (Système d'Aide AU Choix de Renouvellement des Canalisations en Fonte Grise)
-l'utilisation d'une cartographie erronée (deux plans sur trois-celui au 1/5000 éme et de son tirage au 1/2000éme) indiquant à tort que les canalisations étaient en fonte K9 (fonte ductile) et qu'elles avaient été posées en 1979.
-l'utilisation d'un odoriférant qui s'est avéré inefficace pour permettre de détecter une fuite de gaz très importante, en infraction aux prescriptions techniques stipulées au chapitre IV du cahier des charges pour la concession d'une distribution de gaz dans la Côte d'Or
Involontairement causé la mort de Arnaud B'. , Hadjar B'.. ,Akima B',Monique B'., Julie C' ,Fanny FOREST ,Claude G'., Marie Joséphine H'..,Safia K'B'.., Serge M'. Et Pauline V'..
Faits prévus par ART .221-7 AL.1, ART .121-2, ART 221-6 AL.1C. PENAL et réprimés par ART .221-7 AL.2, AL.3, ART 221-6 AL.1, ART 131-38,ART 131-39 2°, 3°,8°,9° C.PENAL
Involontairement causé une incapacité temporaire totale de travail inférieure ou égale à trois mois sur la personne de Madame Raymonde M'. , en l'espèce vingt jours
Involontairement causé une incapacité temporaire totale de travail inférieure ou égale à trois mois sur la personne de Mademoiselle Suzanne J'. , en l'espèce huit semaines
Faits prévus par ART R.625-5 AL.1, ART R.625-2, ART 121-2 C.PENAL et réprimés par ART R.625-5 AL 2,ART 131-41 C.PENAL

Ecrit « Fanny, ma fille » Ce livre raconte le terrible combat de ces parents qui
ont perdu enfants, pères ou mères et qui doivent lutter contre l'hégémonie de ces grands industriels qui ne veulent pas dépenser pour « la sécurité » parce que ce n'est pas « rentable ». Seuls, abandonnés ils affrontent l'Etat et ses institutions, subissant des traumatismes tant ces parents ont été « maltraités ». Ce long chemin de croix pour obtenir « Justice » est un témoignage poignant et captivant. Ce livre apporte des réflexions et débats sur la condition des victimes en France et sa place dans la procédure pénale. Il démontre que la préoccupation majeure des parents de victimes n'est pas la réparation financière mais bien la prévention afin que cet accident ne se reproduise plus. Une reconnaissance des victimes et de leurs parents.

Puis écrit en 2010 "Fanny, mon Ange"

Résumé
Ce recueil est simplement un journal chronologique par date de mes états d'âme et des écritures automatiques qui commencent en 2003 entre ma fille Fanny décédée le 4 décembre 1999 dans une explosion au gaz. Dans ce recueil j'ai écrit celles qui vont jusqu'en décembre 2010. Pour ces écritures automatiques ou intuitives, c'est comme un Dialogue télépathique entre Fanny et moi. D'abord on n'y croit pas, ces communications avec cet être cher qui nous manque tant, on refuse de croire l'irrationnel, ce que l'on ne comprend pas .Puis on en prend son parti, on dit que c'est inéluctable, c'est plus fort que vous, on l'accepte. Puis au fur et à mesure des écritures automatiques on finit par trouver cela normal. La révélation du surnaturel, les communications entre les défunts et les vivants ne change pas la nature de l'être humain : elle l'amplifie, elle l'exalte. Certaines écritures sont troublantes et visionnaires.
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Fanny, mon Ange
Fanny, mon Ange