Nicolas MENTEC

Il est “tant” de mourir au bonheur

“ Un premier roman qui nous parle du bonheur, et de ces autres que nous sommes tous … aux yeux des autres justement ”

La cité, un véritable enfer p

Plus de détails

160045

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 204

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782956002208

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    15€00

15,00€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
* Champs requis

Autour de Nicolas MENTEC

Découvrir Nicolas MENTEC
À propos de l'auteur
Graphiste/illustrateur en agence de communication, Nicolas Mentec est né le 03 Juin 1968 à Houilles dans les Yvelines. Il a successivement été animateur, adjoint directeur de centre de vacances en France et à l’étranger, puis bénévole auprès de jeunes en recherche d’emploi dans les banlieues.Passionné de philosophie, il anime actuellement des ateliers philosophiques avec les enfants dans les écoles.Auteur indépendant, “Il est “Tant” de mourir au bonheur” est son premier roman.
Résumé
“ Un premier roman qui nous parle du bonheur, et de ces autres que nous sommes tous … aux yeux des autres justement ”

La cité, un véritable enfer pour notre homme en proie à des tergiversations incessantes sur tout, sur rien. Tant de lieux, de profils atypiques et donc, hélas, d’occasions à l’égarement, l’éloignent du calme de l’esprit et du silence intérieur.

Dans ce dédale, au gré des rencontres, il va croiser un adolescent et un vieil homme. Sur ce parcours initiatique se dépose également un regard furtif, sur ces humbles petits philosophes anonymes du quotidien que nous sommes tous.
Vos avis
5 étoiles 1
4 étoiles 0
3 étoiles 0
2 étoiles 0
1 étoiles 0
Moyenne des avis : (Pour laisser un avis, vous devez être connecté)
1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

Roman initiatique qui nous entraîne dans les pas d'un homme tiraillé entre sa condition d'humain et ses aspirations à comprendre le monde qui l'entoure. Au fil d'une journée, de rencontre en rencontre, il va peu à peu trouver quelques réponses lui permettant d'apaiser son questionnement intérieur incessant. Alternant les styles et les rythmes, les pensées philosophiques et le langage parlé, ce roman foisonnant suggère très justement qu'il faut parfois savoir se perdre en chemin pour trouver des raisons d'avancer.

    Donnez votre avis
    Il est “tant” de mourir au bonheur
    Il est “tant” de mourir au bonheur