Philippe Frioud

je t'accuse ma Suisse

Je dédie ce livre à mes parents, Georges et Elsa Frioud, à mon frère Raynald Frioud, à ma femme Marie-France Frioud, aux 20.000... peut-être plu

Plus de détails

116870

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 296

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782954646145

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 2 points de fidélité. Votre panier totalisera 2 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,40 €.


  • Papier
    20€00
  • PDF
    10€00

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
je t'accuse ma Suisse
je t'accuse ma Suisse
Je dédie ce livre à mes parents, Georges et Elsa Frioud, à mon frère Raynald Frioud, à ma femme Marie-France Frioud, aux 20.000... peut-être plu

Autour de Philippe Frioud

Découvrir Philippe Frioud
À propos de l'auteur
Mon internement administratif a eu lieu en 1966 il était donc totalement illégal et violait de facto la Convention Européenne des droits de l'homme, mais tout était caché je suppose même que les Conseillers d'Etats (Ministres) de l'époque n'étaient même pas au courant que de telles pratiques existaient dans leurs Départements

C'est le problème crucial de la Suisse les conseillers fédéraux ou d'Etat passent les roitelets restent et cela ils le savent très bien un conseiller d'Etat ou un conseiller Fédéral ne peut pas être au courant de tous les dossiers. Ca serait une utopie de seulement l'imaginer.


Combien de jeunes hommes et femmes internés administrativement ont préféré se suicider plutôt que de subir de telles violences ? Combien de pères et de mères ont souffert le martyr devant l'impuissance à défendre leurs enfants ? Combien de frères et de s??urs ont subi la honte et la risée des gens parce que l'un d'entre eux était détenu? Vous... En savoir plus
Résumé
Je dédie ce livre à mes parents, Georges et Elsa Frioud, à mon frère Raynald Frioud, à ma femme Marie-France Frioud, aux 20.000... peut-être plus d'hommes et de femmes victimes de la plus grande épuration Suisse qui n'ont jamais pu se défendre et qui sont morts dans la misère, la drogue, le suicide et l'alcool parce qu'ils étaient issus de familles pauvres. Ils n'avaient commis aucun délit ! Aujourd'hui, les criminels coupables de ces agissements n'ont jamais été inquiétés et certains vivent tranquillement... Philippe Frioud
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
je t'accuse ma Suisse
je t'accuse ma Suisse