Barberi

Joseph Balsamo

Joseph Balsamo, prétendu Comte de Cagliostro, naquit à Palerme en 1743, d'une famille obscure. Accusé de vol dans sa jeunesse, il fut obligé de fu

Plus de détails

54009

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 212

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    14€00

14,00€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison
Livraison
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
* Champs requis

Autour de Barberi

Découvrir Barberi
Ses ouvrages
Résumé
Joseph Balsamo, prétendu Comte de Cagliostro, naquit à Palerme en 1743, d'une famille obscure. Accusé de vol dans sa jeunesse, il fut obligé de fuir sa patrie. Après avoir visité successivement, sous différents noms, l'Egypte, l'Arabie, la Perse, Malte, Rhodes et les îles de l'Archipel, il vint à Rome, où il se maria. Il passa en France (septembre 1780) où il fixa d'abord sa résidence à Strasbourg. Précédé par la réputation que lui avaient faite quelques cures dues au hasard ou à des connaissances très superficielles en médecine et en chimie, Cagilostro arriva à Paris en janvier 1785. A cette époque venait d'éclater la malheureuse Affaire du collier. Les liaisons du célèbre voyageur avec le cardinal de Rohan parurent suffisantes pour motiver son emprisonnement à la Bastille, d'où il ne sortit qu'après l'arrêt du parlement du 31 mai 1786, qui le déchargea, ainsi que le cardinal, de toute accusation. Cagliostro passa bientôt en Angleterre, et après trois ans de voyages en diverses contrées de l'Europe, il revint à Rome, où il fut arrêté le 27 décembre 1789, comme suspect de franc-maçonnerie. Jugé et condamné le 7 avril 1791 à un emprisonnement perpétuel, il mourut en 1795 au château de San Leo (près d'Urbino dans les Etats pontificaux). On a attribué à Cagliostro une Lettre au peuple anglais et quelques pamphlets contre le gouvernement de France. On a publié une Vie de Joseph Balsamo, in-8, Paris 1791. C'est une traduction de l'italien d'un texte rédigé, croit-on savoir, par un Père jésuite nommé Marcello pour le compte de l'Inquision, sous le titre : Compendio della vita et delle geste di Giuseppe Balsamo - (Abrégé de la vie et des actes de Joseph Balsamo).
C'est ce texte que nous présentons ici, complété de quelques notes explicatives.
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Joseph Balsamo
Joseph Balsamo