Christophe Cros Houplon

L'Ange et la Bête

Je ne l’ai pas vu surgir, tel un taureau affolé qui se dresse, non sans témérité, au devant du matador. Cherchant à capter mon regard, tandis qu’autou

Plus de détails

154985

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 176

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    14€90
  • PDF
    4€90

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
L'Ange et la Bête
L'Ange et la Bête
Je ne l’ai pas vu surgir, tel un taureau affolé qui se dresse, non sans témérité, au devant du matador. Cherchant à capter mon regard, tandis qu’autou

Autour de Christophe Cros Houplon

Découvrir Christophe Cros Houplon
Ses ouvrages
Résumé
Je ne l’ai pas vu surgir, tel un taureau affolé qui se dresse, non sans témérité, au devant du matador. Cherchant à capter mon regard, tandis qu’autour de moi ils sont plusieurs, à savoir, à deviner, à observer la scène. Celle qu’il entend m’imposer, à moi qui depuis plusieurs mois la lui refuse, sous quelque forme que ce soit. Qui lui ai dit, le plus clairement du monde. Que c’était fini, définitivement fini. Que cette fois plus jamais, plus comme autrefois je ne lui tendrai la main. Cette pente, irrésistible, qu’il a empruntée depuis trois ans, le lançant pas à pas dans la direction qu’avait prise son père, le transformant petit à petit en un autre que celui que j’ai si bien connu et que j’aurai tant aimé…

Avis des lecteurs
5 étoiles 6
4 étoiles 9
3 étoiles 1
2 étoiles 0
1 étoiles 0
Moyenne des avis : (Pour laisser un avis, vous devez être connecté)
1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

Les combats du vice et de la vertu !!

    1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

    Beau et triste recit petri d'humanite, admirablement ecrit bien entendu, mais c'est le minimum chez ce tres grand ecrivain dont j'aiñe absoluument tout et qui est devenu immense depuis Sundance.

      1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

      Récit merveilleux puis bouleversant d'une conjuguaison amicale et humaine avec ses hauts et ses bas, ses espoirs et ses désillusions. Le portrait très subjectif que le narrateur fait de son ami perdu est pétri d'humanité, d'indulgence, d'intransigeance aussi. Cela rend cet autre très humain, très attachant, et le texte, du coup, ressemble presque à un hommage posthume. Très émouvant, vraiment

        1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

        Un bien beau récit qui émeut par son humanité et son honnêteté. Les deux personnages (les anciens amis) sont aussi attachants et sincères l'un que l'autre, leur échec semble inéluctable, et pourtant, difficile de ne pas penser que la vie malicieuse les réunira un beau jour, du moins je le leur souhaite ou veux par optimisme le penser. les toutes dernières pages, emplies d'indulgence et de hauteur sont splendides

          1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

          Ce récit (autobiographique ?) est bouleversant. Le narrateur nous conduit dans une zone qui nous parle de nos amitiés déçues, et décrit pas à pas le chemin qui conduit de la découverte d'un être aimé à la longue déliquescence qui suit de sublimes premiers instants à deux. C'est peu dire que cette histoire m'a remuée, me ramenant à des histoires personnelles intimes de mon passé. J'ai senti le chemin accompli : la déception fut ravalée, et la fin, pleine d'indulgence et de respect pour ce qui fut partagé avant d'être brisé, rend magnifiquement justice à cet "ami". Dont le narrateur-auteur peint un portrait tout en nuances et en brisures, plein de compréhension, sans jugement aucun. Avec (enfin) ce qui se nomme la juste distance. Magnifique

            1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

            Très émouvant, ça se lit facilement, en état d'apesanteur, on vivre et on souffre avec les deux personnages, aussi dissemblables et attachants l'un que l'autre. Ce combat qui n'en est pas un m'a rappelé plein de trucs perso. Merci

              1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

              Triste et belle amitié qui s'échoue sur un impossible amour. Où comment deux êtres que tout oppose s'assemblent, s'unissent et se séparent, tout en se révélant l'un à l'autre et l'un l'autre, sur des chemins antagonistes. Ce récit d'un échec est aussi celui d'une rédemption, aussi tragique que bouleversante

                1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

                superbe ! ce récit m'a vraiment beaucoup ému, il y a une pudeur très belle dans cette manière de nous faire partager cette histoire si belle et si triste. Nous avons tous connus cette expérience d'une amitié déçue. Là, il n'y a pas la place au jugement mais à une forme distanciée de reconnaissance à la vie qui vous apporte des épreuves qui font grandir. un bien beau texte et une belle hauteur de vue, avec un style affirmé qui est très beau à la lecture

                  1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

                  Elle est triste et émouvante cette histoire d'amitié délitée. J'aime cette tendresse que l'auteur conserve envers son ami, et son intransigeance aussi. Il ne juge pas, et du coup il nous le fait aimer, cet ami perdu. C'est très beau.

                    1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

                    Le narrateur (vous, moi...) s'en va à la rencontre, à partir d'un de ses autres, de lui-même, et aussi de l'autre. Cet autre, aimé, parfois aimable, parfois détestable, mais toujours, tel qu'il est ici conté, irrésistiblement humain, aide à révéler en chacun (et donc en chacun de nous) cette dualité si subtile et si sublime. Anges et Bêtes, Anges puis Bêtes, l'un comme l'autre, l'un et l'autre, l'un puis l'autre. Nous sommes là en présence d'un récit, plus que fort, d'une intégrité si grande qu'amour et haine, désir et rejet, attraction et répulsion, ying et yang apparaissent et s'incarnent en nos deux héros. Tous deux par la plume de l'auteur finalement révélés à eux-mêmes et à leurs niveaux transgressifs et symboliques : de grands, de très grands Princes, aux manteaux d'ombres et de lumière emprunts de parfum d'Ambre.

                      1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

                      Récit bouleversant d'une amitié brisée par la vie. Chacun à son bout a fait de son mieux. Que de passages m'ont fait pleurer ou m'ont émue

                        1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

                        Super fort cette histoire, et que de compréhension et d'indulgence pour cet ami si inconstant auquel on s'attache beaucoup tellement l'auteur se regarde avec intransigeance et le regarde avec humanité. J'ai retrouvé dans ce récit une histoire ancienne un peu du même style et ça m'a nourri de lire ce beau texte, du coup je revois les choses rétrospectivement de manière différente. Bravo et merci

                          1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

                          Un fort beau et émouvant témoignage, emprunt d'humanisme et de générosité. Conserver par devers tout et notamment le principal intéressé le meilleur quand on lit ce dont ce dernier se rendit coupable créée en nous, qui lisons l'âme en peine cette impossible et douloureuse (mais si belle et si pure) histoire en dit long sur l'auteur, qui est un sacré écrivain et aussi un chouette bonhomme

                            1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

                            Un noble Prince recueille un cafard, une grenouille aide un scorpion à traverser une rivière... Anges et Bêtes tous deux certes... mais quelle différence de niveau ! Un aristocrate et un blédard : comment fait l'auteur pour se refuser à tout jugement, et demeurer dans la bien-veillance ? J'admire sans comprendre, mais j'admire. Ce texte m'a transporté et rendu justice en même temps. Merci Christophe, et chapeau. Tu es aussi beau que cette oeuvre est belle

                              1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

                              L'un vogue vers l'authenticité, l'autre s'en détourne, et celui qui écrit voit et parle juste . Que d'amour dépensé à vide mais qui remplit, tandis que l'autre, aussi bête que Bête, mais ange aussi, sans majuscule, crache sur celui qui l'aura tant aidé, et trop aimé. Tragique et banale, cette histoire - bouleversante pour celui qui l'a écrite, tragique pour celui qui n'en est pas capable - est un bonheur pour le lecteur. Qui s'y mire et s'y admire tout en s'y observant avec un miroir-scalpel

                                1 personne(s) juge(nt) cet avis utile.

                                Lu en avant 1ere: une histoire d'amour haine très forte et très émouvante, qui nous ramène à nos échecs et à nos failles et à nos espoirs aussi. Une vision humaniste d'une grande subtilité

                                  Donnez votre avis
                                  L'Ange et la Bête
                                  L'Ange et la Bête