Yan Allegret

La Plénitude des cendres

« J'ai découvert le théâtre et la boxe en même temps, il y a quinze ans. De cette première rencontre, j'ai gardé une fascination intacte pour

Plus de détails

27600

Reliures : Dos carré collé

Formats : 19x15 cm

Pages : 53

Impression : Couleur

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    12€60

12,60€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
La Plénitude des cendres
La Plénitude des cendres
« J'ai découvert le théâtre et la boxe en même temps, il y a quinze ans. De cette première rencontre, j'ai gardé une fascination intacte pour

Autour de Yan Allegret

Découvrir Yan Allegret
À propos de l'auteur
Cet auteur n'a pas de description
Résumé
« J'ai découvert le théâtre et la boxe en même temps, il y a quinze ans. De cette première rencontre, j'ai gardé une fascination intacte pour l'incandescence qui traverse ces deux espaces; le plateau et le ring. » Yan Allegret

Dans son ??uvre « La Plénitude des cendres », pièce où le texte cède volontiers la place aux corps, aux respirations, aux présences, Yan Allegret orchestre une rencontre poétique entre Hacine Chérifi, ancien champion du monde de boxe, et Jean-Baptiste Epiard, comédien.

Issu de ce mariage entre arts de la scène et arts du combat, l'ouvrage se présente comme la partition textuelle, gestuelle, sonore et photographique de la dernière création scénique de l'??uvre, en septembre 2009.


« Ce que j'avais construit.
Je vois cela s'effondrer.

Le mouvement d'un arbre.
Le tremblement infime de l'eau.

Je tiens à peine debout.
L'absence.

Mes yeux sont ouverts et je ne comprends rien.
Je me suis chassé de moi-même.
Il n'y a pas un pas de ma maison qui ne soit tombé.

Face à un paysage jamais vu.
Sans retour en arrière.

Là, quelque part, dans tes propres profondeurs,
Quelque chose se montrera à toi.

Je pleure parce que je comprends que tout est là.
La cendre n'est pas la fin.

Ce serait en toi.
Ce serait évident.
Et tu ne pourrais rien y faire. »

(Extrait)
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
La Plénitude des cendres
La Plénitude des cendres