Nathalie Gailhardou

La revue des échos n°1

D'où proviennent ces échos ?
Ils résonnent depuis deux territoires qui appartiennent à l'enfance : l'éclos et La Lisière.
Ces deux espaces sont le f

Plus de détails

166463

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 59

Impression : Noir et blanc

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    5€30

5,30€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
La revue des échos n°1
La revue des échos n°1
D'où proviennent ces échos ?
Ils résonnent depuis deux territoires qui appartiennent à l'enfance : l'éclos et La Lisière.
Ces deux espaces sont le f

Autour de Nathalie Gailhardou

Découvrir Nathalie Gailhardou
À propos de l'auteur
Orthophoniste, j’ai travaillé pendant plusieurs années en libéral et en institution. Cette expérience m’a permis de vérifier ceci : lorsque l’individu, enfant ou adulte, est accepté, considéré dans son entier, avec des comportements et fonctionnements qui lui sont propres, en dehors de toute attente ou classification, il est alors sûr d’être une personne de valeur, appréciée pour ce qu’elle est, et par la même mieux préparé à s’aventurer dans des apprentissages complexes. Cela s’appelle l’estime de soi. Parce que l’estime de soi est fondamentale, j’ai choisi de créer un lieu qui permette de remettre l’individu au centre : La Lisière.
Résumé
D'où proviennent ces échos ?
Ils résonnent depuis deux territoires qui appartiennent à l'enfance : l'éclos et La Lisière.
Ces deux espaces sont le fruit de mon parcours professionnel et personnel. Orthophoniste, j'ai travaillé pendant plusieurs années en libéral et en institution. Quel que soit le cadre, j'ai toujours cherché le moyen de ne pas "prendre en charge" mais de créer les conditions qui offrent la possibilité aux personnes de se construire par elles-mêmes parmi les autres.
Cela m'a amenée, en août 2014, à créer un lieu qui permette de remettre l'individu au centre. Ainsi, le 23 rue Paul Bonamy abrite depuis deux ans "La Lisière", un espace de jeu, et "l'éclos", un atelier du Jeu de Peindre (Arno Stern).
...
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
La revue des échos n°1
La revue des échos n°1