Salon du Livre de Paris 2020 : Retrouvez-nous du 20 au 23 mars prochain sur le stand G34 !

Berth L\'Eunuque

Le dernier bal de la sirène

SERIE BERTH LE JEUNE HISTOIRE N°5
Les livres de la série Berth le Jeune peuvent être lus indépendamment. Il est seulement recommandé de les prendre d

Plus de détails

135796

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x17 cm

Pages : 118

Impression : Noir et blanc

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    8€00
  • PDF
    4€69

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Nos engagements
Nos engagements

Envoyer à un ami
Le dernier bal de la sirène
Le dernier bal de la sirène
SERIE BERTH LE JEUNE HISTOIRE N°5
Les livres de la série Berth le Jeune peuvent être lus indépendamment. Il est seulement recommandé de les prendre d

Autour de Berth L\'Eunuque

Découvrir Berth L\'Eunuque
Ses ouvrages
Résumé
SERIE BERTH LE JEUNE HISTOIRE N°5
Les livres de la série Berth le Jeune peuvent être lus indépendamment. Il est seulement recommandé de les prendre dans l'ordre de leur numérotation.

Avant d'être Berth L'Eunuque, Berth fut jeune. Bien qu'élevé près de Quimper, sa véritable histoire commence du côté de Tours. Elle se poursuivra en Allemagne, Islande, Groenland, Canada, Alaska pour continuer en Inde et s'arrêter en Afrique. Après, ma foi, après il fut moins jeune.
Il a erré ainsi durant des années, souvent seul, à pieds, dans des conditions de vie extrême. Il a rencontré des peuples aussi. Cela a forgé ce qu'il est aujourd'hui.
Sans lui trouver d'excuses, cela peut être un début d'explication.

Extrait :
Même tapis derrière un rocher, les deux hommes pouvaient entendre la bête lamper l'eau limpide et glacée de la rivière ainsi que son souffle régulier. Lorsque Berth l'avait aperçu, quelques dizaines de minutes plus tôt, il avait été impressionné par la taille et la masse. Jamais il n'avait été en contact avec un animal aussi imposant. Même l'ours blanc n'avait pas autant de majesté. La bête mesurait près de 3 mètres de haut (grâce à son couvre-chef) et le poids estimé allait vers les 400 kilos. C'était un magnifique élan, un mâle, en quête d'une femelle à satisfaire et d'une natalité à assurer afin que son engeance perdure.
Berth avait du calmer les ardeurs de son coéquipier que les grondements d'estomacs, telles les prémices d'un orage d'été, lui rappelaient qu'il n'avait pas beaucoup mangé ces derniers jours. Ils avaient pisté la bête jusqu'à ce point d'eau dégagé et ils n'avaient pas droit à l'erreur.
Les deux hommes allaient se lancer, lorsqu'au loin retentit une mélopée nasillarde venant d'une autre bête de la même tribu que celle du buveur d'eau, auquel ce dernier répondit d'une voix de stentor.
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Le dernier bal de la sirène
Le dernier bal de la sirène