ALPHONSE DAUDET

LE NABAB (1877)

LES MALADES DU DOCTEUR JENKINS. Debout sur le perron de son petit hôtel de la rue de Lisbonne, rasé de frais, l'œil brillant, la lèvre entrouverte d'

Plus de détails

192323

Reliures : Ibico

Formats : 21x29,7 cm

Pages : 303

Impression : Noir et blanc

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    15€99

15,99€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
LE NABAB (1877)
LE NABAB (1877)
LES MALADES DU DOCTEUR JENKINS. Debout sur le perron de son petit hôtel de la rue de Lisbonne, rasé de frais, l'œil brillant, la lèvre entrouverte d'

Autour de ALPHONSE DAUDET

Découvrir ALPHONSE DAUDET
Ses ouvrages
Résumé
LES MALADES DU DOCTEUR JENKINS. Debout sur le perron de son petit hôtel de la rue de Lisbonne, rasé de frais, l'œil brillant, la lèvre entrouverte d'aise, ses longs cheveux vaguement grisonnants EPENDUS sur un vaste collet d'habit, carré d'épaules, robuste et sain comme un chêne, l'illustre docteur irlandais Robert Jenkins, chevalier du MEDJIDJIE et de l'ordre distingué de Charles III d'Espagne, membre de plusieurs sociétés savantes ou bienfaisantes, président fondateur de l'œuvre de Bethléem, Jenkins enfin, le Jenkins des perles Jenkins à base arsenicale, c'est à dire le médecin à la mode de l'année 1864, l'homme le plus occupé de Paris, s'apprêtait à monter en voiture, un matin de la fin de novembre, quand…………
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
LE NABAB (1877)
LE NABAB (1877)