Nos délais de fabrication sont actuellement de 3 à 6 jours ouvrés.

David Attiach

Le Troisième Homme

Un romancier célèbre découvre une lettre dans un appartement ravagé par un incendie et part à la recherche de son auteur. Cinq musiciens sont kidnapp

Plus de détails

236960

Reliures : Dos carré collé

Formats : 11x20 cm

Pages : 481

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9791035942946

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 2 points de fidélité. Votre panier totalisera 2 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,40 €.


  • Papier
    26€00
  • PDF
    7€00

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Nos engagements
Nos engagements

Envoyer à un ami
Le Troisième Homme
Le Troisième Homme
Un romancier célèbre découvre une lettre dans un appartement ravagé par un incendie et part à la recherche de son auteur. Cinq musiciens sont kidnapp

Autour de David Attiach

Découvrir David Attiach
À propos de l'auteur
L'antithèse de Moi est l'antidote qu'il me faut pour exister dans un monde sans limite.
Résumé
Un romancier célèbre découvre une lettre dans un appartement ravagé par un incendie et part à la recherche de son auteur. Cinq musiciens sont kidnappés à Londres puis relachés après un mois de détention. Un homme déabusé planifie son suicide pour sortir en beauté...
Cinq mini-romans dont les personnages doivent faire face à un destin qui va tout bouleverser. Que faire quand la vie vous emmène ailleurs, vous force à faire d'autres choix?
Avis des lecteurs
5 étoiles 2
4 étoiles 0
3 étoiles 2
2 étoiles 0
1 étoiles 0
Moyenne des avis : (Pour laisser un avis, vous devez être connecté)

On se rappelle que, dans le Troisième Homme, ce fameux film noir tourné dans la Vienne crépusculaire de l’après-guerre, Holly Martins arrive dans cette ville à la demande de son ami Harry Lime et qu’au lieu de fêter les retrouvailles autour d’un whisky, c’est aux obsèques de ce dernier qu’il lui est donné d’assister.
Le troisième homme est ainsi la quête d’un cadavre, qui s’avère être un mystère, un disparu, une énigme, un étrange trafic d’antibiotiques…
Rendant hommage au film noir de la fin des années 40, à son atmosphère et à son mystère, David Attiach a intitulé son recueil de nouvelles ainsi que la première nouvelle du recueil éponyme : le Troisième homme.
Soit un homme libre, ou à la recherche de liberté, ou de sa liberté : David Freeman, sculpteur de son état. Héros rimbaldien malgré lui, David Freeman est un personnage qui pourrait s’écrier à chaque page : « Je est un autre ».
Mais de David Freeman, ne reste que des traces, des souvenirs, des curiosités, des énigmes, que Samuel Kessler, écrivain bordelais échoué à New-York accompagné de sa tendre voisine Jessica Borman, cherche à découvrir et à débusquer.
S’ensuit un périple picaresque à travers les Etats-Unis, peuplé de pasteurs en goguettes et de gardiens de zoos philosophes.
David Freeman sera-t-il retrouvé ? Il n’est pas question d’y répondre ici, mais si le lecteur veut bien se donner la peine de lire la troisième nouvelle du Troisième homme, « Vol de Jour », il se pourrait bien qu’il en trouve une réponse…provisoire. Provisoire mais suspendue dans les airs. Cette fois-ci, David Freeman est un trafiquant d’armes qui souhaite faire le grand saut au dessus de la Méditerranée et qui, en guise de testament à ses enfants, laisse un album de musiques intitulé…Le troisième Homme.
Décidément, David Freeman est un artiste touche-à-tout, puisque si le lecteur parvient à la cinquième nouvelle du Troisième Homme, « Carcéral », il verra cette fois-ci notre homme libre en…écrivain.
Mais un écrivain pas tout à fait comme les autres : un écrivain qui, se sentant perdre possession de lui-même, engage l’agence de détectives privés New Spy dans le but de faire suivre et espionner, avec son assentiment, sa propre personne, notamment en y mettant des caméras dans sa demeure…
Pour y découvrir quoi au juste ? Qui est l’auteur du livre retraçant la jeunesse de David Freeman, que son éditeur va publier prochainement, mais qui, pourtant, n’a pas été écrit par David Freeman.

On l’aura compris, David Attiach, dans son Troisième homme, renouvelle et mélancolise tout à la fois le genre de l’auto-fiction en en faisant une sorte de masque porté par ses personnages, masque qui, retiré à l’infini, ne laisse jamais apparaître que des visages spectrales.
Un David Freeman qui devient William Wilson sous la plume érudite, déroutante, drolatique et décalée de David Attiach.

Mais pas de Troisième Homme dans les deuxièmes et quatrièmes nouvelles du recueil du même nom ?
En fait, si, toujours un homme mystérieux et que l’on apprend à connaître à travers son absence incrustée dans les personnages qui peuplent « Lucas » et « la Musique de dieu ».
Un troisième homme qui déserte son couple et qui, par la magie de son départ, permet à son épouse de trouver enfin l’amour et les réponses à ses questions.
Et…un troisième homme à chercher parmi cinq musiciens, chacun kidnappé à Londres puis relâché dans une capitale européenne (Paris, Vienne, Amsterdam…) et qui finissent par se réunir pour jouer le concert du siècle à…Barcelone ! Des traces quelque part de ce concert ? Un album, un CD, une vidéo sur internet ? En fait pour le savoir, relire les cinq nouvelles du Troisième Homme dans le désordre, mais..en se servant des indices laissés par l’auteur. David Attiach ? Non, David Freeman…

    Un ouvrage de nouvelles à l'étoffe d'un roman plutôt bien ficelé, c'est sans prétention mais avec brio que l'auteur séduit le lecteur, mêlant avec tacte et humanité ses personnages, sans forcément les choyer.
    Le cocktail est subtil; authentique, parfois brut, puissant et délicat, l'auteur nous sert de l'intrigue originale mais pas farfelue, ses personnages nous ressemblent ou lui ressemblent peut-être ?
    L'immaginaire est sollicité,le fantasme de liberté souvent frôlé, ce livre nous interroge au fil de la lecture, et le rythme nous accompagne de nouvelle en nouvelle comme un morceau de jazz souvent décousu pour l'oreille de l'amateur mais en revanche parfaitement maîtrisé par l'artiste.
    Ouvrage à recommander, dès l'illustration cet auteur nous bouscule, nous séduit, on s'impatiente qu'il couche sur le papier ses prochaines intentions et puis une question subsiste:
    David Freeman apparaît et se fait la malle au fil des cinq nouvelles, l'auteur aura t il l'audace de nous embarquer de nouveau avec soin et provocation à bord avec son personnage
    fétiche ?

      5 nouvelles très différentes les unes des autres avec un point commun : la renaissance après une rencontre inattendue.

        Avec ce recueil de nouvelles, David Attiach nous plonge dans son univers fantasmatique peuplé de personnages attachant et qui nous ressemble.
        Que ce soit dans le troisième Homme, ou l’on suit Samuel Kessler dans son chemin de rédemption à la recherche de l’homme qui va changer sa vie, ou encore dans la musique de Dieu, nouvelle traité comme un polar, il y a toujours ce même fil conducteur, l’errance de l’homme et sa fuite, qu’on retrouve au travers du personnage de David Freeman.
        Haletant et bien écrit, construit comme un Roman, on regrette parfois le manque de constance dans la construction de certaines nouvelles, ou les personnages sont parfois dénués de tout sentiment et où la dimension humaine y est absente.
        C’est peut être dans Carcéral, nouvelle qui clos le livre, que l’auteur se livre le plus. On y retrouve en filigrane, ses névroses et ses angoisses, avec pour thématique le double de soi, le temps qui passe, la mort.
        Un auteur à suivre de près.

          Donnez votre avis
          Le Troisième Homme
          Le Troisième Homme