Raymond MATABOSCH

Les oies sauvages. Naga-uta et Haïbun

Dans la littérature ancienne japonaise, on distinguait, traditionnellement deux grands types de poésie: La poésie dite japonaise « Waka » et la poésie

Plus de détails

17833

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 148

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782359370140

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 1 point de fidélité. Votre panier totalisera 1 point pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,20 €.


  • Papier
    13€58
  • PDF
    7€69

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
Les oies sauvages. Naga-uta et Haïbun
Les oies sauvages. Naga-uta et Haïbun
Dans la littérature ancienne japonaise, on distinguait, traditionnellement deux grands types de poésie: La poésie dite japonaise « Waka » et la poésie

Autour de Raymond MATABOSCH

Découvrir Raymond MATABOSCH
Ses ouvrages
Résumé
Dans la littérature ancienne japonaise, on distinguait, traditionnellement deux grands types de poésie: La poésie dite japonaise « Waka » et la poésie chinoise, « kanshi » . Et c'est au X° Siècle que cette littérature acquit ses lettres de noblesse, cela d'autant plus que le japonais, en tant que langue écrite, avait fait son apparition.

La première anthologie poétique, « Le Man'yôshû », apparut au IX° Siècle. Compilée au cours du VIII° Siècle, elle est le plus an cien ouvrage entièrement composé en langue japonaise écrite en caractères chinois. Ce « recueil de dix mille feuilles » est non seule­ment l'ancêtre des nombreux florilèges de la poésie japonaise, il est aussi celui qui touche, le plus, la sensibilité des Japonais d'aujourd'hui qui éprouvent une sorte de nostalgie pour ce qu'ils appellent « le monde du Man.yôshû. »
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Les oies sauvages. Naga-uta et Haïbun
Les oies sauvages. Naga-uta et Haïbun