DE FALCOVE

MAUDITS ANGLAIS ou la 6ème chevauchée

Au moins dans sa première moitié, la Guerre de Cent Ans fut marquée essentiellement par une série de chevauchées anglaises à travers la France, multip

Plus de détails

21015

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 260

Impression : Noir et blanc

N° ISBN : 9782746610620

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 2 points de fidélité. Votre panier totalisera 2 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,40 €.


  • Papier
    21€68

21,68€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison suivie
Livraison suivie
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
MAUDITS ANGLAIS ou la 6ème chevauchée
MAUDITS ANGLAIS ou la 6ème chevauchée
Au moins dans sa première moitié, la Guerre de Cent Ans fut marquée essentiellement par une série de chevauchées anglaises à travers la France, multip

Autour de DE FALCOVE

Découvrir DE FALCOVE
À propos de l'auteur
Cet auteur n'a pas de description
Résumé
Au moins dans sa première moitié, la Guerre de Cent Ans fut marquée essentiellement par une série de chevauchées anglaises à travers la France, multipliant massacres, pillages et incendies. Les villes et les châteaux forts, à l'abri de leurs remparts, restaient inaccessibles, mais la campagne était en ruine et la plupart de ses habitants dans une misère noire.
La 6e chevauchée, la moins connue, la plus dévastatrice semble-t-il, à laquelle participèrent des milliers d'hommes et de chevaux sous la conduite de Jean de Lancastre, quatrième fils du roi d'Angleterre Edouard III, commença à Calais en juillet 1373. Son objectif était l'anéantissement de ce qui était encore debout dans le royaume. Brûlant tout devant elle et ne laissant pas âme qui vive sur sa route, dans un pays déjà ravagé, voire désertifié en maints endroits, l'armée anglaise rencontra d'énormes difficultés de ravitaillement et de cantonnement et, ne pouvant contourner Paris comme l'avaient fait les précédentes chevauchées, elle fut contrainte à une fuite en avant désastreuse par la Champagne, la Bourgogne, l'Auvergne, le Limousin, le Périgord et le Bordelais.
1373 fut l'une des années les plus noires de l'histoire de France. Mais Jean de Lancastre perdit presque tous ses hommes, tous ses chevaux, tout son équipement et même son maigre butin, et n'arrivèrent finalement à Bordeaux, en janvier 1374, que quelques centaines d'Anglais survivants. Les autres avaient déserté ou étaient morts de faim, de froid, de la peste, dévorés par les loups, ou abattus dans des traquenards.
Pour à la fois instruire et distraire, l'auteur accompagne les troupes anglaises tout au long de leur parcours, observant les divers groupes humains : retenues, routiers, pèlerins, captives devenues des putains, ribauds, lépreux. Il aborde aussi les problèmes posés à l'armée par les loups, les rats, les poux, et il s'arrête sur quelques sujets aussi variés que les épidémies, les vêtements, la vigne, etc.
Associant certains faits et personnages imaginaires, tels que les amours et les aventures d'un archer gallois et d'une jeune captive de la route, le comportement d'un coutilier sauvage et les observations d'un arbalétrier astucieux, aux misères militaires et paysannes, l'auteur nous offre à travers ce roman, une description réaliste de l'âpreté de cette sombre époque.
Avis des lecteurs
5 étoiles 0
4 étoiles 0
3 étoiles 1
2 étoiles 0
1 étoiles 0
Moyenne des avis : (Pour laisser un avis, vous devez être connecté)

Pour ceux qui aiment l'histoire de France et en particulier cette période sinistre de la Guerre de Cent Ans, ce livre est passionnant. J'ai passé un bon moment.

    Donnez votre avis
    MAUDITS ANGLAIS ou la 6ème chevauchée
    MAUDITS ANGLAIS ou la 6ème chevauchée