EMILE GABORIAU

MONSIEUR LECOQ - L'HONNEUR DU NOM - V2

I. Le premier dimanche du mois d'août 1815, à dix heures précises, -comme tous les dimanches,- le sacristain de la paroisse de SAIRMEUSE sonna les "t

Plus de détails

195100

Reliures : Dos carré collé

Formats : 21x29,7 cm

Pages : 427

Impression : Couleur

En achetant ce produit, vous pouvez collecter jusqu'à 7 points de fidélité. Votre panier totalisera 7 points pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 1,40 €.


  • Papier
    78€99

78,99€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison dès 0.01 €
Livraison dès 0.01 €
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Notre engagement
Notre engagement

Envoyer à un ami
MONSIEUR LECOQ - L'HONNEUR DU NOM - V2
MONSIEUR LECOQ - L'HONNEUR DU NOM - V2
I. Le premier dimanche du mois d'août 1815, à dix heures précises, -comme tous les dimanches,- le sacristain de la paroisse de SAIRMEUSE sonna les "t

Autour de EMILE GABORIAU

Découvrir EMILE GABORIAU
Ses ouvrages
Résumé
I. Le premier dimanche du mois d'août 1815, à dix heures précises, -comme tous les dimanches,- le sacristain de la paroisse de SAIRMEUSE sonna les "trois coups" qui annoncent aux fidèles que le prêtre monte à l'autel pour la grand'messe. L'église était plus qu'à moitié pleine, et de tous côtés arrivaient en se hâtant des groupes de paysans et de paysannes. Les femmes étaient en grande toilette, avec leurs fichus de cou bien tirés à quatre épingles, leurs jupes à larges rayures et leurs grandes coiffes blanches. Seulement, économes autant que coquettes, elles allaient les pieds nus, tenant à la main leurs souliers, que respectueusement elles chaussaient avant d'entrer dans la maison de Dieu. Les hommes, eux,...……
Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
MONSIEUR LECOQ - L'HONNEUR DU NOM - V2
MONSIEUR LECOQ - L'HONNEUR DU NOM - V2