Anne Toumelin-Dupouy

Nouvelles2

J'ai tant à te dire que tu découvriras au fil des marées. J'ai tant à te confier que ne sauront ni les algues ni les coquillages. J'ai tant à aba

Plus de détails

38315

Reliures : Dos carré collé

Formats : 14,8x21 cm

Pages : 124

Impression : Noir et blanc

Aucun point de fidélité pour ce produit.


  • Papier
    8€91

8,91€

- +

Ajouter à ma liste d'envies

Livraison
Livraison
Paiement sécurisé
Paiement sécurisé

Envoyer à un ami
* Champs requis

Autour de Anne Toumelin-Dupouy

Découvrir Anne Toumelin-Dupouy
Ses ouvrages
Résumé
J'ai tant à te dire que tu découvriras au fil des marées. J'ai tant à te confier que ne sauront ni les algues ni les coquillages. J'ai tant à abandonner sur cette terre avant de pouvoir te rejoindre.
De tant de liens, je dois me délier... De tant de promesses, je dois me méfier. De tant d'espérances, je dois perdre l'espoir. De tant de vies, je dois mourir.
Je dois me dévêtir de tant de robes, de tant de mensonges, de tant de croyances.
Je croyais en une infinité de choses. Je croyais en la vie ; on me l'a ravie. Je croyais en toi ; tu n'es plus. Je croyais en l'amour ; je pars à sa recherche.
Pour un tel voyage, je dois me décharger de trop de choses inutiles, de trop de bagages qui entravent mon pas, de trop de manteaux dont on m'a chargée, de trop de fausses cartes.
*
J'ai tant à te dire que tu devines à peine. Ai-je beaucoup de lieux compris ? Ai-je assez de liens abandonné ? T'ai-je assez immolé de ces raisons de ne pas te rejoindre ? Ai-je assez souvent tourné le dos ? Ai-je assez de fois tourné la tête ? Me suis-je assez détournée du chemin que les Autres m'invitaient à suivre ?
J'ai tant de séparations à te donner. Tant d'amarres lâchées, tant de grappins tranchés à te montrer. Tant d'attaches dénouées, tant de chaînes brisées à te présenter. J'ai dans le c??ur un tel vide à t'offrir, un c??ur enfin si lisse, seulement tapissé d'amour. Il est enfin si déserté des Autres ! Seule, une poussière de souvenirs flotte encore dans mon air purifié. Dans mon c??ur dénudé, tu prends toute la place. Souffle sur la poussière, qu'elle te dise les derniers mots, les derniers instants, la dernière nonchalance...
Vos avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Nouvelles2
Nouvelles2